Une nouvelle tournure est apparue dans la controverse concernant la destruction d'arbres centenaires près de Praia do Ancão à Loulé, la société propriétaire du terrain affirmant que sa «seule intention» était de nettoyer la zone comme mesure de prévention avant la saison des incendies de forêt. .

Lisfina, une société d'investissement immobilier et touristique basée à Lisbonne, a déclaré qu'elle avait les «meilleures intentions» et visait à réduire les risques d'incendie du terrain.

"Il n’y avait aucune intention délibérée de causer des dommages au patrimoine naturel de la région, car cela irait à l’encontre des objectifs de l’initiative de nettoyage des terres", a ajouté la société.

Lisfina a également déclaré avoir agi avec transparence et nié toute implication dans la construction présumée d'un parking à proximité.

L'entreprise a également manifesté son intérêt pour le «reboisement» du terrain et a déclaré que les travaux qu'elle effectuait respectaient les règles et directives et avaient l'approbation des autorités compétentes, telles que l'Institut de conservation de la nature et des forêts (ICNF).

"Lisfina comprend les préoccupations des habitants et souhaite les rassurer sur le fait que l'entreprise améliore un terrain qui a été confronté à des problèmes de développement durable et qui risquait d'être incendié", ajoute l'entreprise.

Sur une note de clôture, il dit qu'il dévoilera bientôt ses plans pour la région.

La controverse a éclaté plus tôt ce mois-ci lorsque des citoyens locaux ont exprimé leurs préoccupations concernant l'abattage d'arbres centenaires (cliquez ici).

«La Ria Formosa commence ici. Le nombre d'animaux qui s'accouplent à cette période de l'année est énorme. Il est triste de voir les oiseaux refuser de quitter leur nid, même lorsque ces machines puissantes arrivent, »ont déclaré les habitants.

Le Conseil de Loulé a soutenu qu'il n'a joué aucun rôle dans la destruction des arbres, qu'il a qualifiée d '«attaque environnementale qui ne restera pas impunie».

Elle a ajouté que le conseil n'avait reçu et n'a reçu aucune sorte de demande de licence pour une quelconque opération urbaine sur ce terrain spécifique.

michael.bruxo@algarveresident.com