Aujourd’hui, lors d’une conférence de presse, le vice-recteur de l’Université de Coimbra UC) pour la culture et la science ouverte, Delfim Leão, a souligné que Mimesis marque cette fois « le retour en force des performances en personne et des spectacles en direct », après le les deux premières éditions ont eu lieu, en 2020 et 2021, avec les contraintes imposées par la pandémie actuelle.

« Créer des conditions pour que personne ne soit laissé pour compte », selon Delfim Leão, est l’un des objectifs du festival, qui compte la participation de dizaines de groupes et d’autres entités de la région, y compris des organes autonomes de l’Association académique de Coimbra. (AAC) et autres groupes et collectivités liés ou non à l’UC.

Le vice-recteur a rappelé que « l’expérience de la pandémie a poussé la résistance des groupes à l’extrême », ce qui crée une attente différente au vu des activités qui seront présentées sans les restrictions les plus sévères d’ordre sanitaire.

« L’idée est de créer des synergies avec une proposition éclectique qui peut servir un public très varié », a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec des journalistes à la Sala dos Espelhos do Teatro Académico de Gil Vicente (TAGV).

Selon lui, il appartient aussi au programme Mimesis, organisé par l’Université de Coimbra, d’« associer la recherche et le travail de recherche à une pratique artistique » de nature performative.

« L’ensemble du cycle est conçu pour que l’Université montre le meilleur d’elle-même, mais aussi pour sortir d’elle-même », impliquant des entités culturelles et associatives extérieures à l’une des plus anciennes institutions d’enseignement supérieur au monde, fondée par le roi D. Dinis, en 1290.

Delfim Leão a souligné que le Cycle Théâtre et Arts du Spectacle est une réalisation culturelle collaborative qui fait « un effort pour rassembler, créer des synergies avec tous les agents ».

Le programme comprend une extension à Alcobaça, « à un moment où la célébration du 20e anniversaire de l’installation » du Centre UC d’études supérieures dans cette ville du district de Leiria est terminée.

Mimesis, selon l’organisation, «fait partie de la stratégie de programmation culturelle annuelle» du rectorat de l’Université de Coimbra, «fondée sur des piliers structurants: valoriser la création et la pratique artistiques, promouvoir la recherche spécialisée, approfondir la formation et la qualification dans le domaine de ​les arts (théâtre, danse et performance), pour contribuer à la diversité et à la qualité de la programmation culturelle ainsi qu’au développement et à la fidélisation des publics », promouvant « la centralité historique de l’UC dans ce domaine de la performance artistique, en mettant l’accent sur le théâtre expression, en renforçant sa présence dans des réseaux culturels plus larges, dans des laboratoires artistiques et dans des initiatives pertinentes de réflexion esthétique-performative, en face-à-face ou en ligne ».

Le cycle commence dimanche, à 15h00, avec le spectacle théâtral « Les données sont lancées », à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’UC (FPCEUC), par InterDito – Grupo de Expressão Dramática da FPCEUC.

Dans la présentation, au TAGV, le directeur de cette institution universitaire, Fernando Matos Oliveira, la professeure et directrice d’Interdito, Margarida Pedroso Lima, et le président de l’Associação Artística e Cultural Salatina, Tiago Martins, sont également intervenus.

CSS/FZBP/JEF // JEF