Le départ de Cláudia Belchior du Théâtre national D. Maria II (TNDMII) a été annoncé aujourd’hui par le journal Público et confirmé à Lusa par elle-même.

« Je comprends que TNDMII n’est pas le même qu’avant 2015 [Cláudia Belchior entrou para o conselho de administração daquele equipamento em 2015, primeiro como vogal, assumindo a presidência um ano depois] et maintenant, ça a beaucoup changé. Les grands objectifs qui m’étaient proposés ont été remplis », a-t-il déclaré.

Cláudia Belchior a souligné que le TNDMII aujourd’hui « est mieux préparé aux défis futurs, a une très bonne professionnalisation et qualification du personnel et a une modernisation exemplaire des processus administratifs, en termes d’environnement et de dématérialisation ».

« Je pense aussi que le travail et l’esprit d’équipe sont et ont été promus de la bonne manière. Aussi en termes de mécénat, je pense que nous avons réussi à atteindre un niveau qui n’a jamais été atteint par le Teatro Nacional, il a toujours présenté des résultats nets positifs », a-t-il dit, soulignant que ce « n’est pas un travail solitaire, il a été fait avec les autres éléments du conseil d’administration ».

Cláudia Belchior, dont le mandat actuel a débuté l’an dernier et se terminerait en 2023, parle d’une « clôture du cycle », qui s’achève par la réalisation des défis qui ont été lancés par l’ancienne ministre de la Culture, Graça Fonseca, « dans ce dernier moment » : « en ce dernier moment » : « la question du projet architectural et de la consolidation du projet artistique, avec la [diretor artístico] Pedro Penim, pour 2023 ».

« Par conséquent, je comprends que les défis qui m’ont été posés depuis 2015, et pour ce que j’ai été invité à faire à l’époque, d’abord en tant que membre puis en tant que président, sont terminés. C’est un cycle qui pour moi est terminé. Je comprends que les objectifs ont été atteints et il est temps de revenir », a-t-il renforcé.

Pour Cláudia Belchior, « ces postes de management public ne devraient pas être très longs ». « Et j’étais pratiquement à la fin de mon troisième mandat », a-t-il déclaré.

Cláudia Belchior restera présidente du conseil d’administration de TNDMII jusqu’au 30 juin.

Mais il sortira plus tôt, « si entre-temps une autre personne est désignée ».

Contactée par l’agence Lusa, une source officielle du ministère de la Culture a indiqué qu’« bientôt » un nouveau président sera annoncé.

Le conseil d’administration de TNDMII comprend également Rui Catarino et Sónia Teixeira.

Cláudia Belchior a déclaré qu’elle retournait plus tard à la Fondation Centro Cultural de Belém (CCB) : « Mon lieu d’origine est la Fondation CCB, où j’étais avant d’être invitée ici ».

Cependant, Cláudia Belchior ne sait pas encore quelles fonctions elle assumera. « Je devrai parler au conseil d’administration et je ferai ce que le conseil d’administration comprendra, mais rien de tout cela n’a encore été discuté. »

Lorsqu’elle a quitté le CCB en 2015, Cláudia Belchior occupait le poste de directrice des arts de la scène de l’institution, qu’elle avait rejointe en 2010.

JRS/SS // TDI