Selon la secrétaire d'État adjointe au patrimoine culturel, Ângela Ferreira, s'adressant à Lusa, il s'agit d'une «campagne de rabais d'été, qui commence le lundi et dure jusqu'au 30 septembre, qui comprend tous les monuments. , musées, palais nationaux et sites archéologiques, qui sont sous la tutelle du ministère de la Culture ».

«Nous avons construit 17 itinéraires, regroupés par thèmes différents ou par régions, qui comprennent plus de 60 installations culturelles réparties à travers le pays, et les réductions sont basées sur l'achat d'un billet pour ces itinéraires, qui dure sept jours. En d'autres termes, chacun des visiteurs dispose de sept jours pour profiter de l'équipement qui fait partie de cet itinéraire », explique Ângela Ferreira.

Dans le cas des billets individuels, "la réduction sera de 25% sur la valeur normale de ce forfait". Sur les billets famille, la réduction est de 45% et le concept familial comprend «ascendants ou descendants, jusqu'à 10 personnes au total».

«En d'autres termes, nous pouvons avoir une famille qui amène des enfants, des grands-parents, au total jusqu'à dix membres de la même famille», a-t-il déclaré.

Avec cette campagne, la tutelle vise à «encourager et promouvoir la participation culturelle des Portugais»: «leur donner la possibilité de visiter ou de revisiter nos musées et monuments, à moindre coût, dans une année qui devrait être exceptionnelle, en que nous sommes conscients des difficultés que connaissent de nombreux Portugais d'un point de vue économique ».

En outre, dans une année «au cours de laquelle la majorité des Portugais vont passer leurs vacances au Portugal, répondant à un appel que le Premier ministre a déjà lancé», le ministère de la Culture «travaille pour avoir une offre culturelle à un prix inférieur en dans tout le pays et que c'est un choix prioritaire pour les Portugais cet été ».

Ângela Ferreira appelle les Portugais à visiter les installations culturelles sous la tutelle du Gouvernement, «en toute confiance et tranquillité d'esprit», garantissant que les derniers mois ont été consacrés «à travailler dur pour assurer toute la sécurité et toutes les conditions, concernant la pandémie (de covid-19) ».

À l'occasion de la Journée nationale de l'archéologie, qui est célébrée aujourd'hui, le secrétaire d'État adjoint au patrimoine culturel met en évidence l'itinéraire dédié à l'archéologie, qui comprend, entre autres, le musée national d'archéologie (à Lisbonne), le musée monographique de Conímbriga (Condeixa , Coimbra), la station archéologique de Miróbriga (Santiago do Cacém), le village romain d'Estói (Faro) ou le sanctuaire de Panóias (Vila Real).

"C'est un itinéraire qui suit tout le pays, de Lisbonne au nord, en passant par l'Algarve et l'Alentejo", a-t-il déclaré.

Parmi les 17 itinéraires créés, Ângela Ferreira a également cité, à titre d'exemple, celui des couvents et monastères, «avec plus de dix installations», dont les monastères de Jerónimos (Lisbonne), Santa Maria de Salzedas (Tarouca) et São Martinho de Tibães (Braga), et le site du patrimoine de l'UNESCO, qui comprend le monastère de Batalha, le couvent de Cristo (Tomar), le monastère d'Alcobaça, le monastère des Hiéronymites, la tour de Belém (Lisbonne), le Palais national de Mafra et musée national Machado de Castro (Coimbra).

«Pour acheter les billets, il suffit de se rendre sur l'un des équipements qui fait partie de l'itinéraire et ensuite le billet vous permet d'entrer tous les autres équipements qui font partie de l'itinéraire pendant sept jours», a-t-il expliqué.

Toutes les informations sur les 17 itinéraires sont disponibles «en ligne» sur les «sites» du ministère de la Culture, de la Direction générale du patrimoine culturel et des directions régionales de la culture du Nord, du Centre, de l'Alentejo et de l'Algarve.

Les musées, palais et monuments nationaux ont fermé le 14 mars, dans le cadre des mesures visant à contenir la propagation de la pandémie de covid-19.

Le 18 mai, Journée internationale des musées, ils ont été autorisés à rouvrir, dans le cadre du «plan de déconfiguration» du gouvernement, annoncé le 30 avril, mais avec des règles d'hygiène et de sécurité, telles que l'utilisation obligatoire d'un masque et la distance sociale, adaptées sa taille.

Le temps qui s'est écoulé, selon le secrétaire d'État adjoint au Patrimoine culturel, une «très grosse baisse de revenus».

«Mais on assiste déjà à une augmentation, non seulement des entrées nationales mais aussi des entrées étrangères, ce qui correspond aux chiffres qui ont été rendus publics de l’entrée au Portugal de touristes français, espagnols et italiens. La baisse a été très drastique, compte tenu des chiffres de 2019, les plus élevés à ce jour. De toute évidence, le fait que ces mois aient été clos y contribue également », a déclaré Ângela Ferreira.

La baisse du chiffre d'affaires au cours des mois de fermeture de ces établissements culturels a été «de l'ordre de deux millions d'euros par mois».

Concernant le temps écoulé depuis la réouverture, il n'y a toujours pas d'estimation.

JRS // MAG

Le contenu de la campagne de réduction pour les musées et monuments nationaux à partir de lundi apparaît en premier à Visão.