«La catastrophe de mardi dernier invite tout le monde, du peuple libanais, à collaborer pour un bien commun (…). Je renouvelle mon appel à l'aide généreuse de la communauté internationale », a déclaré Francisco, après la prière de l'Angélus, place Saint-Pierre, au Vatican.

Aujourd'hui, il y a une visioconférence des donateurs pour le Liban, qui a été organisée par les Nations Unies et la France.

Le chef de l'Église catholique a décidé vendredi de livrer un premier secours au Liban d'une valeur de 250 000 euros.

Le Pape a également demandé au clergé de ce pays d'être proche du peuple, suivant un mode de vie marqué par «la pauvreté évangélique, sans luxe».

Francisco a également noté que, «avec la participation loyale de tous», il est possible que le pays renaisse libre et fort.

«J'invite l'Église à être proche de l'épreuve du peuple, comme elle le fait aujourd'hui, avec solidarité et compassion, avec le cœur et les mains ouverts pour partager», a-t-il exhorté.

Dans ses paroles aux fidèles, le Pape a également rappelé le 75e anniversaire des bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki et a exhorté les pays à s'engager pour un monde "totalement exempt d'armes nucléaires".

Le ministre libanais de l'Information, Manal Abdel Samad, a annoncé aujourd'hui sa démission dans un bref discours diffusé à la télévision locale et a présenté ses excuses aux Libanais pour "l'énorme catastrophe" à Beyrouth.

Il s'agit de la première victime du gouvernement libanais après l'explosion qui a fait au moins 158 morts, 6000 blessés et des dizaines de disparus, et qui a eu lieu dans un entrepôt où, selon le Premier ministre libanais Hassan Diab, 2750 tonnes de nitrate d'ammonium ont été stockées. , pendant six ans, «sans mesures de précaution».

L'explosion a créé un cratère de 43 mètres de profondeur, selon les évaluations d'experts pyrotechniques français envoyés sur le site, et révélés aujourd'hui par une source sécuritaire libanaise.

La France a déjà offert un soutien logistique au Liban, y compris pour l'enquête sur l'explosion, et a envoyé des forces de sécurité, des équipes de recherche et une aide médicale.

L'American Institute of Geophysics (USGS), basé en Virginie, a révélé qu'il avait enregistré l'explosion comme un tremblement de terre de 3,3 sur l'échelle de Richter.

PE (VP) // MCL

Le contenu Beyrouth / Explosions: le Pape invite la communauté internationale à promouvoir une «aide généreuse» apparaît en premier dans Vision.