Lors de la présentation d’un projet de résolution, António Lima, député BE au parlement des Açores, a révélé qu' »il y a des centaines de travailleurs sous programmes professionnels », mais aussi « à durée déterminée », dont les contrats « ont déjà pris fin ou sont en cours d’expiration ». en cours de résiliation ». se terminent et ne peuvent pas être renouvelés.

« Comme ces travailleurs sont essentiels au fonctionnement des écoles, la fin des contrats et le non-recrutement des travailleurs nécessaires signifient que la rentrée prochaine est menacée en raison du manque de personnel dans les écoles », a averti António Lima. .

Le député a déclaré qu' »il y a des écoles qui n’ont peut-être même pas le personnel nécessaire pour ouvrir leurs portes en toute sécurité ».

Lors d’une conférence de presse, le coordinateur BE aux Açores a expliqué que, récemment, le gouvernement régional « a décidé de modifier la réglementation des programmes professionnels afin d’empêcher ces travailleurs de réaliser un nouveau programme professionnel pendant trois ans dans la même entité », mais « n’a pas encore ouvert les appels d’offres publics pour l’intégration ».

Selon BE, « depuis janvier 2021 et jusqu’en mai 2022, des appels d’offres ont été ouverts pour « l’intégration de 16 assistants opérationnels dans les écoles de la région et zéro assistants techniques ».

« Vous pouvez donc voir que le gouvernement a dormi et semble toujours ne pas comprendre, ou faire semblant de ne pas comprendre, la gravité de ce qui se passe, en raison de ses décisions décousues et mal planifiées », a déclaré António Lima.

Selon le dirigeant de BE aux Açores, « le manque » de personnel non enseignant dans les écoles des Açores « génère une énorme inquiétude dans plusieurs communautés éducatives et chez des travailleurs qui se voient sans avenir et sans perspectives ».

« Le manque de personnel non enseignant dans les écoles des Açores a été comblé au fil des ans en plaçant les travailleurs sous des programmes professionnels, dans une utilisation claire de la main-d’œuvre bon marché pour répondre aux besoins permanents », a-t-il critiqué.

Le projet de résolution du Bloc recommande que le gouvernement des Açores, dans une coalition PSD/CDS-PP/PPM, procède à la prolongation extraordinaire des liens du personnel non enseignant, y compris les travailleurs sous programmes professionnels, dont les contrats se terminent, pour la période nécessaire pour conclure les concours d’insertion des travailleurs et afin de garantir la rentrée prochaine dans la fourchette normale.

BE/Açores défend également que la contractualisation permet de combler le besoin de remplacement des salariés absents pour cause de mobilité et de retraite ou de retraite.

APE // ACG