L’« intervention murale collective » « 48 artistes, 48 ​​ans de liberté », visible en direct entre 10h00 et 22h00, fera 24 mètres de long et trois mètres de haut et sera une réinterprétation du « Panel do Mercado do Povo », selon les informations disponibles sur le site Internet du Musée d’art, d’architecture et de technologie (MAAT).

Le « Panel do Mercado do Povo » a été peint le 10 juin 1974 à la Galeria de Arte Moderna, à Belém, située près du Musée d’Art Populaire. Parmi les 48 artistes impliqués dans cette peinture collective figurent Helena Almeida, Júlio Pomar, Ângelo de Sousa et Manuel Pires.

Dans la réinterprétation de la peinture murale, qui comprendra également la participation de 48 artistes, certains de ceux impliqués dans la peinture originale seront : Teresa Dias Coelho, Teresa Magalhães, Guilherme Parente, Emília Nadal, Eurico Gonçalves, Sérgio Pombo, José Aurélio et David Evans.

Les autres «sont des artistes qui se sont démarqués sur la scène artistique au cours des 48 dernières années de démocratie au Portugal», notamment: ±maismenos±, Alice Geirinhas, Ângela Ferreira, Blac Dwelle, Fernanda Fragateiro, Fidel Évora, Gabriel Abrantes, Joana Vasconcelos, Manuel João Vieira, Maria Imaginário, Obey SKTR, Pedro Cabrita Reis, Sara & André, Tâmara Alves et Vhils.

Certains de ces artistes font partie de l’exposition « Interferes: Culturas Urbanas Emerentes », présentée au MAAT jusqu’au 5 septembre, qui a été le point de départ de l’initiative « 48 artistes, 48 ​​ans de liberté », qui fait partie du les célébrations du 50e anniversaire du 25 avril et le calendrier des Festas de Lisboa.

Organisée par Alexandre Farto (Vhils), António Brito Guterres et Carla Cardoso, l’exposition « Interférences : cultures urbaines émergentes » « affirme les différentes expressions de la culture urbaine, explorant les itinéraires narratifs de la ville à travers un dialogue qui privilégie le musée comme espace critique , un lieu de rencontre entre diverses communautés et sensibilités — les sédentaires qui le fréquentent et les subalternes qui ne le connaissent pas ».

Dans les jardins de MAAT, pendant la réalisation de la peinture murale collective, il y aura des stands de nourriture, « de diverses communautés de la ville de Lisbonne », et un programme musical, conçu par le Festival Iminente, « qui rassemble divers expressions de la culture urbaine avec des performances de ‘breaking’ et ‘breaking battles’, et des concerts de Juana en rap et PRÉTU Xullaji ».

Les « breaking battles » ont lieu à 16h00 et 19h30. Les performances de Juana en rap et PRÉTU Xullaji sont prévues respectivement à 16h30 et 18h00.

JRS // TDI