1-1-e1669908198824-png
vision-la-campagne-de-la-banque-alimentaire-a-depasse

Vision | La campagne de la banque alimentaire « a dépassé toutes les attentes »

Les Banques Alimentaires contre la Faim (BA) ont collecté 2 086 tonnes de nourriture lors de la campagne nationale qui s’est déroulée ce week-end, un montant qui représente une augmentation de 24% par rapport à la campagne menée à la même période de 2021, selon les données de la Fédération portugaise des banques alimentaires contre la faim envoyée à Lusa.

S’adressant aujourd’hui à l’agence Lusa, le président de l’institution a admis que la dernière campagne « a dépassé toutes les attentes », soulignant que, compte tenu des valeurs actuelles de l’inflation, il serait difficile de prédire qu’il serait possible dépasser les valeurs des campagnes précédentes.

« C’est peut-être celui dans lequel le plus grand nombre de dons a été obtenu. En quantité, la valeur est très proche des campagnes de 2017, où les chiffres les plus élevés ont été enregistrés », a déclaré Isabel Jonet.

Pour le responsable, « les Portugais ont adhéré avec enthousiasme » et le niveau d’adhésion démontre « l’attention des Portugais envers les familles les plus vulnérables et qui font face à des situations plus difficiles ».

« Aujourd’hui, nous connaissons tous des familles qui connaissent des difficultés », a souligné le responsable, admettant que c’est l’une des raisons pour lesquelles tant de personnes ont contribué.

Isabel Jonet a rappelé que la situation actuelle est « totalement différente » de 2017, puisque le pays fait face à un scénario inflationniste et à beaucoup d’insécurité quant à l’avenir à cause de la guerre en Ukraine, à laquelle s’ajoute l’attente que les taux d’intérêt ne baissent pas en le court terme.

« Nous pouvions prévoir beaucoup moins de dons et ce que nous avons constaté, c’est que les sacs étaient un peu moins pleins, mais il y avait beaucoup plus de personnes qui donnaient et de bénévoles qui aidaient », a-t-il souligné.

Isabel Jonet a même avoué qu’elle n’aurait jamais imaginé arriver à un tel résultat : « C’est incroyable. Cette adhésion est le signe d’une solidarité sans faille ».

Le président de la Fédération portugaise des banques alimentaires a également rappelé que toute personne qui n’a pas eu la possibilité d’aller au supermarché le week-end, mais qui souhaite contribuer à la campagne peut le faire via le canal « en ligne » (www.alimentestaideia.pt ) ou via des bons d’achat, disponibles dans les supermarchés du pays, jusqu’au 4 décembre.

Il s’agissait de la deuxième campagne de collecte de nourriture après le confinement imposé par la pandémie de covid-19, qui s’est déroulée dans deux mille supermarchés, avec l’aide d’environ 40 000 bénévoles des 21 banques alimentaires réparties dans tout le pays.

Les vivres collectés commenceront à être distribués dès la semaine prochaine, contribuant à répondre aux besoins alimentaires d’environ 400.000 personnes, soutenues par 2.600 institutions, soit par le biais de paniers alimentaires, soit par le biais de plats préparés, a indiqué la fédération.

L’année dernière, les 21 banques alimentaires opérant au Portugal ont distribué 34 551 tonnes de nourriture (d’une valeur estimée à 48 millions d’euros), avec un mouvement moyen de 105 tonnes par jour ouvrable.

En 2020, près de deux millions de Portugais étaient menacés de pauvreté, soit 200 000 personnes de plus que l’année précédente, selon les données publiées par l’Institut national de la statistique (INE) en janvier.

SV (VQ) // FPA

Articles récents