Élu pour la première fois en 2013 à la tête du PS açorien, Vasco Cordeiro va ainsi remplir son quatrième mandat, à la suite des élections directes du parti qui se sont déroulées ces vendredi et samedi.

Dans une note envoyée aux rédactions, le PS informe que « lors de ces élections, 822 militants ont exercé leur droit de vote, dans les 44 bureaux de vote répartis sur les neuf îles, avec 803 votes pour, 10 votes contre et 9 blancs/nulos ». ”. ”.

Ce vote a également permis d’élire les 160 délégués au XVIII Congrès du PS/Açores, qui aura lieu sur l’île de Faial, du 27 au 29 mai, auquel se joindront les délégués inhérents.

Après la connaissance des résultats, Vasco Cordeiro, cité dans la même note, s’est dit « profondément honoré de la confiance accordée par les militants du Parti socialiste ».

Il a souligné l’engagement de « construire et présenter » aux Açoriens « une alternative capable, compétente et sérieuse à une gouvernance qui s’avère de plus en plus distraite et incapable de résoudre ce qui intéresse les Açores ».

Concernant le Congrès régional, qui se déroule fin mai, dans la ville de Horta, sur l’île de Faial, Vasco Cordeiro a souligné qu’il s’agit d’un moment de « participation, de réflexion et de débat », pour que le PS puisse « continuer se concentrer sur l’essentiel : répondre aux Açoriens et aux défis auxquels les Açores sont confrontées ».

« Ce qui est essentiel, ce qui nous émeut et nous motive, c’est le devoir de construire des réponses qui peuvent aider les Açores à progresser et à se développer. C’est ce que nous avons fait tout au long de notre histoire, et c’est ce que nous avons fait au cours des 24 années où nous avons eu la responsabilité de gouverner la Région. C’est ce que nous ferons certainement maintenant, dans le présent et dans l’avenir : servir les Açores et proposer des solutions qui peuvent améliorer la vie de nos concitoyens », a souligné Vasco Cordeiro.

S’adressant aux journalistes, après avoir voté au siège du PS/Açores, à Ponta Delgada, Vasco Cordeiro a également critiqué la gouvernance actuelle de l’exécutif açorien, une coalition PSD/CDS-PP/PPM, soulignant que « les Açores reviennent au plusieurs domaines ».

« Et ce n’est pas seulement ma perception. J’ai voyagé et contacté diverses entités et je suis approché par beaucoup de gens dans la rue et c’est le sentiment d’une certaine déception, d’un certain découragement », a soutenu le président du PS/Açores, pour qui il y a « une absence de projet pour le l’avenir de la Région », affirmant que « la composition de l’actuelle majorité au pouvoir dans la Région » est « plus soucieuse de sa survie politique que de ce qui est fondamental pour l’avenir » de l’archipel.

A 49 ans, Vasco Cordeiro, qui a succédé à Carlos César en janvier 2013 à la tête de la structure régionale du PS, entame un quatrième mandat à la tête du PS/Açores, après des réélections en 2016 et 2018.

Vasco Cordeiro est actuellement député régional PS à l’Assemblée régionale de la région autonome des Açores.

Le socialiste a été élu président du gouvernement régional des Açores pour la première fois en 2012 et réélu en 2016.

En 2020, Vasco Cordeiro a remporté les élections régionales mais s’est retrouvé sans majorité absolue au parlement des Açores, perdant le pouvoir au profit de l’actuelle coalition de droite postélectorale, formée par le PSD/CDS-PP/PPM, avec des accords parlementaires avec Chega , le député indépendant (ex-Chega) Carlos Furtado et Iniciativa Liberal.

Aux élections PS/Açores de 2018, Vasco Cordeiro a été réélu avec 97,89 % des voix pour.

APE (ACG) // SF