Les dirigeants de l'Union européenne (UE) se réuniront lors d'une réunion physique les 17 et 18 juillet à Bruxelles pour tenter de parvenir à un accord sur la réponse communautaire à la crise générée par covid-19, a annoncé aujourd'hui le Conseil européen.

"Les 17 et 18 juillet, le président du Conseil européen, Charles Michel, convoquera un sommet extraordinaire des dirigeants sur le Fonds de relance et le cadre financier pluriannuel (2021-2027)", a annoncé le porte-parole de ce responsable dans une publication sur le réseau social Twitter.

Barend Leyts a déclaré qu'il s'agirait d'une "réunion physique", après la dernière tenue par visioconférence, qui aurait entravé les négociations, lors d'une réunion qui a commencé "le 17, à 10h00, dans le bâtiment Europa", à Bruxelles.

Le responsable a ensuite évoqué «des détails pratiques sur la logistique», et le sommet ne devrait être physique que pour les dirigeants et non pour la presse, compte tenu de la pandémie.

Le dernier sommet des dirigeants européens, sur la réponse à la crise du Covid-19, a eu lieu vendredi dernier, lors d'une réunion à distance au cours de laquelle les différences entre les 27 étaient évidentes.

Au terme de cette visioconférence des chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne, qui a constitué «la première occasion de discuter au niveau des dirigeants des propositions de cadre financier pluriannuel et du Fonds de relance déposées par la Commission», a salué Charles Michel. pour avoir enregistré «un consensus naissant sur plusieurs points», mais a admis que d'autres nécessiteront plus de travail.

"Dans le même temps, nous ne sous-estimons pas les difficultés, et sur différents sujets nous constatons qu'il est nécessaire de poursuivre les discussions", a-t-il déclaré.

Faisant valoir que, malgré cela, cette vidéoconférence était importante, car, après trois semaines de consultations bilatérales avec les 27 depuis la présentation des propositions de l'exécutif communautaire, elle est entrée dans «une nouvelle phase, celle de la négociation», a déclaré le président du Conseil s'est félicité du sentiment d'urgence de tous.

A cette occasion, Charles Michel a admis qu'il ne sera pas facile de parvenir à un engagement à 27 en l'espace de quelques semaines – l'unanimité est nécessaire -, mais il a dit qu'il faisait confiance à un accord car il ressentait "une forte volonté politique" entre tous.

Les négociations s'articulent autour des propositions présentées fin mai par la Commission pour un Fonds pour la relance de l'économie européenne dans la post-pandémie, pour un montant total de 750 milliards d'euros – 500 milliards de subventions et 250 milliards de prêts -, et un cadre financier pluriannuel révisé pour 2021-2027, d'une valeur de 1,1 milliard d'euros.

Selon la proposition de l'exécutif communautaire, qui sera désormais «retouché» par Charles Michel jusqu'au prochain Conseil, le Portugal pourrait lever un total de 26,3 milliards d'euros, dont 15,5 milliards en subventions et le reste 10,8 millions d'euros sous forme de prêts.

ANE (ACC / IG) // ANP

Contenu UE / Sommet: La réunion en face-à-face des dirigeants européens à Bruxelles les 17 et 18 juillet apparaît pour la première fois dans Vision.