SU Eletricidade, détenue à 100% par EDP, a regretté aujourd’hui les interruptions de fourniture d’électricité qui ont conduit à une amende par le régulateur, soulignant que la situation s’était inversée le même jour « pour la quasi-totalité des clients ».

« L’amende de 36.000 euros convenue entre SU Electricidade et le régulateur concerne des contraintes involontaires et ponctuelles vérifiées dans le système commercial de l’entreprise, qui ont conduit 12 clients à avoir des interruptions d’approvisionnement. SU Eletricidade regrette ce qui s’est passé, ayant inversé la situation dès qu’elle en a eu connaissance, ce qui, pour presque tous les clients, s’est produit le même jour », a déclaré la source officielle de l’entreprise, qui vend de l’énergie sur le marché réglementé, Louise.

L’Autorité de régulation des services énergétiques (ERSE) a condamné SU Eletricidade, détenue à 100 % par EDP, à une amende de 72.000 euros pour interruption de fourniture d’électricité, qui a été annoncée aujourd’hui.

Dans un communiqué, l’ERSE a déclaré que le fournisseur d’électricité sur le marché réglementé avait reconnu sa responsabilité pour négligence, accepté d’indemniser les consommateurs lésés et de payer l’amende, qui a été réduite à 36 000 euros.

SU Eletricidade a ajouté que « tous les clients ont déjà été indemnisés par l’entreprise pour la situation ».

Le régulateur a fait savoir qu’il avait ouvert la procédure d’infraction administrative contre la société du groupe EDP en septembre 2020, après avoir reçu des accusations et des plaintes concernant des interruptions de la fourniture d’électricité aux consommateurs en dehors des cas prévus par la loi.

Au cours de l’enquête, l’ERSE a demandé des éléments à la cible et au gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, ayant été enquêté sur la pratique d’infractions administratives et déduit un avis d’illégalité à l’encontre de la cible, a indiqué le régulateur du secteur.

Pendant la période d’inculpation, a-t-il poursuivi, « SU Eletricidade a présenté une proposition de transaction, avec l’aveu des faits contenus dans l’avis d’illégalité, a reconnu sa responsabilité pour négligence, a accepté d’indemniser les consommateurs lésés et de payer l’amende ».

« ERSE a accepté la proposition de transaction et a appliqué à la cible, pour la pratique de 12 infractions administratives pour interruptions négligentes de la fourniture d’électricité, en dehors des cas exceptés ou autorisés par la loi, une amende unique de 72 mille euros, réduite dans les conditions légales à 36 mille euros, déjà payés », a-t-il ajouté.

Selon l’entité dirigée par Maria Cristina Portugal, la décision de l’ERSE a reconnu comme facteurs atténuants que « SU Electricité n’avait commis aucune infraction administrative punissable en vertu du régime de sanctions dans le secteur de l’énergie et que neuf des 12 consommateurs avaient déjà reçu une indemnisation pécuniaire ».

Selon l’ERSE, il y avait trois clients à indemniser, mais SU Eletricidade affirme que « tous les clients ont déjà été indemnisés ».

JNM // ROC