1-1-e1669908198824-png
portugal-avec-incorporation-renouvelable-dans-lelectricite-de-544-jusquen-novembre-2

Portugal avec incorporation renouvelable dans l’électricité de 54,4% jusqu’en novembre

Selon l’Association portugaise des énergies renouvelables (APREN), « 38 836 GWh ont été générés au Portugal continental [gigawatts hora] d’électricité au cours de la période cumulée de janvier à novembre 2022, dont 54,4 % provenaient de sources renouvelables ».

Quant au « mois de novembre, précisément, 4.141 GWh d’électricité ont été produits, dont 53,6% provenaient de sources renouvelables », a-t-il indiqué.

« L’augmentation de 2,8% par rapport à novembre 2021 est principalement due à l’augmentation de la production éolienne et du pompage, qui ont contribué avec 463 GWh à la production en novembre contre 149 GWh à la même période l’an dernier », explique l’APREN dans son ‘Renewable Electricity Bulletin au Portugal continental’.

L’association souligne également que « la production hydraulique s’est redressée par rapport aux valeurs des derniers mois, avec un indice d’hydraulicité de 0,88 — la valeur la plus élevée de l’année, et proche de la moyenne des 10 dernières années en novembre ».

Selon l’APREN, de janvier à novembre, le secteur de la production d’électricité a émis un total de 5,7 MtCO2eq (tonnes métriques d’équivalent dioxyde de carbone), le secteur de l’électricité renouvelable évitant l’émission de 6,9 ​​MtCO2eq et la dépense de 4 094 millions d’euros pour l’importation de gaz naturel.

Dans une comparaison avec les principaux pays des différents marchés européens, APREN note qu’entre le 1er janvier et le 30 novembre 2022, « le Portugal était le quatrième pays avec la plus forte incorporation d’énergies renouvelables dans la production d’électricité, derrière la Norvège, le Danemark et l’Autriche, qui a obtenu 99,3 %, 81,7 % et 65,0 %, respectivement, du FER [fontes de energia renovável]🇧🇷

Du 1er au 30 novembre, il s’est classé quatrième dans les pays considérés, avec la plus forte incorporation renouvelable en Europe.

Le bulletin publié aujourd’hui par l’APREN indique également qu’entre le 1er janvier et le 30 novembre, « le prix moyen horaire enregistré au Mibel [mercado ibérico de eletricidade] au Portugal (174,5 euros/MWh — euro/mégawattheure) représente une double augmentation par rapport à la même période l’an dernier ».

« Au cours de la même période, 126 heures non consécutives ont été enregistrées au cours desquelles la production renouvelable a été suffisante pour alimenter la consommation d’électricité du Portugal continental, avec un prix horaire moyen dans le Mibel de 114,6 euros/MWh, du 1er au 30 novembre, la production renouvelable a suffi à alimenter la consommation pendant 49 heures consécutives ».

Toujours selon l’APREN, « depuis le 15 juin, date à laquelle le mécanisme de plafonnement des prix du gaz naturel ibérique est entré en vigueur, jusqu’au 30 novembre, il a généré des économies de 40,4 euros/MWh, ce qui équivaut à une réduction de 12,5 % du prix horaire moyen. prix sur le Mibel ».

Selon l’association, « les économies dues au plafonnement du prix du gaz naturel, correspondant à la différence entre le prix sans mécanisme et le prix avec compensation des centrales au gaz naturel, ont atteint une valeur maximale de 157,2 euros/MWh et une minimum de 0 euro/MWh », et, « au total, 75,1 des 140,5 TWh [terawatts hora] produits étaient soumis au mécanisme d’ajustement des consommateurs de la péninsule ibérique ».

Sur les neuf premiers mois de l’année, « le Régime Spécial de Production (PRE) a permis de réaliser des économies cumulées de 7 852 millions d’euros et de 683 millions d’euros sur le seul mois de novembre », précise l’APREN.

PD // CSJ

Articles récents