L’événement est organisé par la Junta da União de Freguesias de Ovar, São João, Arada et São Vicente de Pereira, qui a renforcé le programme 2022 avec « trois jours pleins de spectacles » et avec la participation de plus d’entreprises étrangères que d’habitude. .

« FIMO 2022 prendra une autre dimension grâce à l’engagement de l’équipe organisatrice, qui a réussi à nous apporter certaines des meilleures entreprises du monde, parmi lesquelles neuf pays seront représentés », le président de la Junte, Bruno Oliveira, dit Lusa.

L’objectif de l’initiative reste « de dynamiser les espaces publics de la ville » et de créer des motifs d’attraction tant pour la population locale que pour les touristes et autres visiteurs.

« Parler de FIMO, c’est imaginer les rues et les places du centre d’Ovar peuplées d’artistes d’origines et de cultures diverses, en implication constante avec la communauté, et convertir ainsi les espaces communs en scènes improvisées », a défendu le maire.

Parmi les propositions pour les trois jours du festival, qui commence toujours entre 09h30 et 10h00 et se termine à 00h00 ou 01h00, figurent les compagnies portugaises Marionetas Rui Sousa, Historioscopia, Universo Paralelo, Mãozorra et Contact, ainsi que l’artiste Bruno Gama.

La première de ces formations présentera au théâtre FIMO robertos et une création sur les « Magic Threads » qui soutiennent des musiciens de rock aux vampires, tandis qu’Historioscopia explorera dans une « boîte à neuf faces » une histoire déroulée entre les accessoires de couture et Universo Paralelo dédiera lui-même à « Une caravelle inconnue », s’inspirant du « Conto da Ilha Desconhecida » écrit par José Saramago.

La société Mãozorra, à son tour, utilisera une camionnette pour emmener le public dans un « voyage » à travers des désirs intimes qui surgissent à certains moments de la vie quotidienne, et Contacto appliquera « Colorful Blue » dans une intrigue sur la plantation d’un jardin et Bruno Gama fera un « Cirque Musical » sur scène.

Quant aux compagnies étrangères, elles sont au nombre de 11, à commencer par l’espagnole La Fam, dont le spectacle emmènera un « Achille » de plus de cinq mètres de haut et pesant près de 800 kilos pour circuler dans les rues d’Ovar.

Egalement espagnols, les collectifs Tiritantes et Fantoches Baj seront au FIMO. Le premier conduira «Ulterior El Viaje», un défilé sur un voyage vers le futur avec des machines à voyager dans le temps et le second mettra en scène «Auga que non vas bebe», une comédie musicale avec des chansons de la tradition commune de la péninsule ibérique.

Dans des espaces tels que le parc urbain, le soi-disant Largo do Neptuno et la place du palais de justice, des productions de six autres compagnies seront également diffusées, dont le théâtre polonais Marionbrand et l’allemand Kabaré Púpala.

Les marionnettistes du Brésil apporteront l’Ovar « Metamorfose », dans lequel le Grupo Ereoatá Teatro de Bonecos raconte l’histoire d’un « gentilhomme sertanejo vivant les difficultés de la sécheresse qui dévaste le sertão », et ceux d’Italie arrivent avec « Mettici il cuore / Put your heart into it », avec laquelle la compagnie Nina Theatre démêle le contenu d’une valise et donne vie à ce qu’elle y trouve.

Le Chili sera représenté avec le Théâtre Hugo & Inês, dont les marionnettistes créeront une « Body Rhapsody / Corporal Rhapsody » en transformant des parties de leur corps en différents personnages, et l’Argentine sera présente avec deux productions : le spectacle « Psicorock », dans lequel la compagnie Marionetas Viajeras utilise des personnages de cordes reconnaissables par toute la famille, et le spectacle « La semilla / A Seed », dans lequel La Pajarera aborde les risques posés aux espèces menacées.

Seront également de service à l’édition 2022 de FIMO les artistes suisses du collectif Zoazola, dont le spectacle « Robot » croisera des scénarios du futur avec un camp de concentration et un personnage en fauteuil roulant, proposant ainsi une « vision artistique partagée d’un monde intolérant et injuste ».

AYC // TDI