La Fédération des syndicats de l’administration publique (Fesap), de l’UGT, a annoncé aujourd’hui qu’elle allait se mettre en grève le 12 novembre, faisant coïncider la manifestation avec la grève nationale déjà marquée par le Frente Comum, de la CGTP.

L’annonce a été faite par le directeur du Fesap, José Abraão, à l’issue de la négociation complémentaire, à Lisbonne, avec la ministre de la Modernisation de l’État et de l’Administration publique, Alexandra Leitão, qui a maintenu la proposition d’actualiser le salaire à 0,9%. , en ligne avec l’inflation, pour 2022.

José Abraão a déclaré qu’il avait quitté la réunion avec « une main vide et l’autre pleine de rien » et pour cette raison, il considérait qu’il était nécessaire de « donner une voix à la protestation et au mécontentement des travailleurs de l’administration publique ».

«Nous allons publier un préavis de grève qui coïncidera avec le 12, couvrant non seulement les travailleurs de l’administration publique, mais aussi tous les travailleurs de l’IPSS. [Instituições Particulares de Solidariedade Social] et Misericórdias », a annoncé le dirigeant syndical.

Selon José Abraão, concernant le projet de budget de l’État pour 2022 (OE2022), le ministre n’a avancé qu’un projet « qui modifie peu certains aspects de l’attribution du supplément pour privation et insalubrité, mais peu ».

Concernant la majoration de 50 euros pour les techniciens supérieurs, prévue dans la proposition OE2022, applicable jusqu’en 2023, le dirigeant syndical a indiqué que la mesure ne devrait pas entrer en vigueur dès janvier.

Le gouvernement rencontre aujourd’hui les structures syndicales de la fonction publique pour un cycle de négociation complémentaire, demandé par les représentants des travailleurs, qui attendent des avancées en matière de salaires et de carrière.

La négociation complémentaire intervient alors qu’une grève nationale des fonctionnaires est prévue, le 12 novembre, convoquée par la structure de la CGTP, le Frente Comum, qui réclame des augmentations de 90 euros pour tous les travailleurs.

Le Fesap exige une mise à jour salariale de 2,5% l’année prochaine.

En 2021, il y a eu des augmentations de 20 euros pour le salaire de base de la fonction publique, à 665 euros, égal au salaire minimum national, et de 10 euros pour les salaires qui se situaient entre 665 et 791,91 euros.

Au cours des 12 dernières années seulement en 2020, il y a eu des augmentations pour tous les travailleurs de l’administration publique, de 0,3%, en ligne avec l’inflation.

DF // JNM

Contenu OE2022 : le Fesap rejoint le Front commun et annonce que la grève du 12 novembre apparaît en premier dans Vision.