La TVA supportée par les consommateurs sur les services ou produits des secteurs les plus touchés par l'impact de la pandémie pourra être récupérée sur les achats ultérieurs effectués dans les mêmes secteurs, a déclaré aujourd'hui le ministre de l'Économie et de la Transition numérique.

Il s'agit d'une mesure "qui permettra aux consommateurs de récupérer la TVA payée sur les dépenses de restauration, d'hébergement, de culture, etc., dans les dépenses ultérieures qu'ils effectuent exactement dans les mêmes secteurs", a déclaré Pedro Siza Vieira en réponse aux journalistes à l'issue de la réunion d'aujourd'hui. Dialogue social.

La mesure, qui a été annoncée lundi par le Premier ministre, figurera dans le projet de budget de l'État pour 2021 (OE2021) que le gouvernement remettra le 12 octobre à l'Assemblée de la République et fait partie de la gamme d'instruments qui sont créé par le gouvernement pour stimuler la demande intérieure.

Pedro Siza Vieira n'a pas précisé comment cette récupération de TVA sera mise en œuvre, à savoir si les bons seront attribués aux consommateurs qui pourront ensuite être remisés, en précisant que cela sera détaillé dans la proposition OE2021.

"Cette mesure sera plus détaillée dans la proposition de budget de l'Etat pour entrer en vigueur le 1er janvier 2021", a-t-il déclaré.

En outre, et afin de stimuler la consommation pendant la basse saison, le gouvernement a créé un programme par lequel les entreprises des secteurs qui ont connu une forte baisse d'activité, tels que la restauration, l'hébergement, les divertissements touristiques ou les transports, entre autres, reçoivent une contribution. pour les remises qu'ils accordent aux clients.

Le programme bénéficiera du soutien de Turismo de Portugal, qui soutiendra 50% des réductions effectuées, dans certaines limites. Les consommateurs souhaitant bénéficier de ce programme doivent procéder à la réservation des produits / services sur les plateformes déjà disponibles.

Pedro Siza Vieira a souligné que ce programme, qui devrait s'étendre jusqu'au 15 décembre, est ouvert à tous les opérateurs économiques de ces secteurs.

A ces deux mesures s'ajoute une autre qui concerne l'octroi d'aides aux entreprises confrontées à une baisse de chiffre d'affaires en raison des limites de capacité des espaces.

Le support devrait correspondre à la perte de revenus correspondant aux places qui ne peuvent plus être occupées en raison des règles de distance imposées pour stopper les contagions par le nouveau coronavirus.

LT // JNM