"Nous avons eu une augmentation de centaines de milliers d'utilisateurs de Teams pendant la pandémie dans les entreprises portugaises", a déclaré Paula Panarra, lors d'une visioconférence avec des journalistes, à propos des 30 ans de Microsoft sur le marché portugais.

«Dans les écoles, nous avons dépassé les 600 000 utilisateurs» de la plateforme de visioconférence Teams, a-t-il ajouté, faisant référence que pour l'éducation, cet outil «est toujours gratuit».

Paula Panarra n'a pas fourni de données spécifiques sur le nombre d'utilisateurs mondiaux de Teams au Portugal, car la politique de Microsoft n'est pas de désagréger les données régionales, mais a déclaré que cette plate-forme de visioconférence domine le marché portugais.

"La plateforme Teams a la plus forte pénétration" au Portugal, a-t-il déclaré.

Le directeur général a souligné qu'il y avait eu un «boom» [dans l'utilisation des équipes] dans les premières semaines »de la pandémie au Portugal, qui a dévasté le pays en mars dernier.

La plateforme Teams «a été l'une des premières initiatives que nous avons lancées, même au niveau mondial, avec une disponibilité pendant six mois, gratuitement, pour toutes les entreprises, institutions, entités publiques», a poursuivi le responsable, soulignant que l'augmentation était de «centaines de des milliers d’utilisateurs.

En effet, en raison du confinement, la plupart des entreprises travaillaient dans le télétravail et Teams était l'un des outils utilisés pour le travail à distance.

"La transformation numérique ne concerne pas la technologie, elle concerne les processus, les personnes, c'était une réalité pendant la pandémie, mais elle doit continuer à être une réalité", a estimé le directeur général.

Actuellement, il y a «une acceptation», même dans les «entreprises plus conservatrices», que le travail à distance «est non seulement possible mais peut créer plus de productivité et réduire les coûts. Le modèle de travail «hybride» «est là pour rester», a-t-il souligné.

Concernant la facturation, Paula Panarra a souligné que la filiale portugaise ne peut pas communiquer publiquement les données, se contentant de mentionner que «plus de 60%» de l’activité provient déjà du «cloud» [stockage de données dans le cloud].

En ce qui concerne le nombre d'employés, Microsoft Portugal a déjà dépassé les 1 100, dont environ 30% de femmes, et un total d'environ 15 nationalités.

"Nous avons doublé au cours des quatre dernières années" le nombre d'employés, a-t-il déclaré, ajoutant que l'augmentation "était exponentielle" sur cette période par rapport aux 26 années précédentes.

«Nous investissons de plus en plus dans des services qui, depuis le Portugal, peuvent être fournis dans le monde entier», a-t-il souligné, justifiant la croissance du nombre d'employés.

Le directeur général a également annoncé le retour de l'événement «Construire l'avenir» [construire l'avenir, en portugais] les 26, 27 et 28 janvier, qui réunira des experts sur le thème «L'avenir c'est maintenant» [l'avenir c'est maintenant ].

ALU // JNM