Des sources gouvernementales espagnoles, citées par l'agence de presse Efe, ont déclaré que le ministère espagnol de la Transition écologique avait officialisé les ordres de renouvellement des permis pour ces installations.

Dans le cas du groupe I d'Almaraz, le permis d'exploration est prolongé jusqu'au 1er novembre 2027, et dans le cas du groupe II jusqu'au 31 octobre 2028.

Le renouvellement des licences Almaraz a été demandé par l'entité qui exploite actuellement l'installation, à savoir Iberdrola, Endesa et Naturgy.

Le ministère espagnol de la transition écologique a également renouvelé le permis d'exploitation de la centrale électrique Vandellós II à Tarragone.

L'autorisation de l'usine Vandellós II est prolongée pour une période de 10 ans à compter du 26 juillet 2020, à la suite de laquelle l'autorisation expirera le 26 juillet 2030, bien qu'une nouvelle autorisation de durée plus courte puisse être demandée. , comme selon le calendrier convenu entre la Société nationale de gestion des déchets radioactifs (Enresa) et les sociétés propriétaires de l'usine, elle peut continuer à fonctionner jusqu'en 2035.

Ce renouvellement de la licence de Vandellós a été demandé par Endesa et Iberdrola, entités qui exploitent actuellement l'installation.

Le ministère espagnol de la Transition écologique a autorisé l'octroi de nouvelles autorisations, qui seront les dernières pour les deux groupes à Almaraz, suite à un rapport favorable du Conseil de sûreté nucléaire (CSN).

Les périodes de renouvellement autorisées correspondent à ce qui avait été convenu dans le protocole d'intentions signé par Enresa en 2019 avec les propriétaires des centrales nucléaires en exploitation en Espagne, de procéder à la fermeture ordonnée et progressive du parc nucléaire espagnol entre 2027 et 2035.

Ce protocole prend en compte les prévisions du plan national intégré énergie et climat 2021-2030, que le gouvernement espagnol a présenté aux autorités de l'Union européenne et selon lequel, d'ici 2030, 74% du système électrique espagnol sera alimenté par des énergies renouvelables.

Les autorisations approuvées par le ministère de la Transition écologique sont également cohérentes avec le projet du 7e Plan général des déchets radioactifs, présenté par Enresa au ministère en mars et en cours d'étude et de traitement, afin de permettre la fermeture progressive des installations pour permettre la réaliser les travaux de démantèlement et de gestion des déchets en fonction des moyens humains et techniques disponibles.

MC // ZO

Le contenu de Madrid renouvelle la licence d'exploration de l'usine d'Almaraz apparaît en premier à Visão.