Étant donné que les problèmes d’approvisionnement en vaccins ont fait l’objet de critiques massives dans le programme d’achat de la Commission européenne, le classement du Portugal en ce qui concerne les vaccins achevés est «plutôt bon».

Selon Expresso aujourd’hui, le Portugal est le 6ème pays européen avec la plupart des vaccins terminés.

Face au nombre de citoyens vaccinés pour 100000, cela, à 6,7, place le pays à la 22e place mondiale, le top 10 étant: Israël (87,1), Émirats arabes unis (56,2), Royaume-Uni (27), Jersey (îles anglo-normandes – 25,7), États-Unis (19,2), Bahreïn (16,4), Chili (15,7), Malte (14,6), Serbie ( 14,7) et aux Maldives (13,9).

Au moins 97 pays ont commencé leurs programmes de vaccination contre Covid-19, avec plus de 212 millions de doses déjà administrées

Jusqu’à présent, le Portugal a reçu un million de doses, dit Expresso, et en a jusqu’à présent administré 680 257 à un rythme d’environ 21 600 par jour.

Dans l’UE, les vaccins sont envoyés «simultanément» à tous les États membres, la distribution étant proportionnelle au nombre d’habitants de chaque pays.

«Même ainsi, les États membres vaccinent à des vitesses différentes», indique le journal.

À l’heure actuelle, le Portugal est «légèrement au-dessus mais a toujours suivi le rythme de la moyenne des 27 États membres».

Le pays a entièrement vacciné 2,4% de la population, 4,2% ayant reçu leurs premières doses.

Malte (vaccinant pleinement 4,7%), la Roumanie (3,1%), la Serbie (2,7%), l’Espagne (2,6%) et la Lituanie (2,5%) se sont toutes mieux débrouillées que le Portugal, mais quand on le compare à Israël (35,5%), c’est clair la lenteur de l’Europe.

Des pays beaucoup plus grands comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande viennent tout juste de commencer leur déploiement – et parlent déjà de passeports de vaccination «pour assurer la sécurité» de leurs communautés.

L’adoption d’une politique de passeport vaccinal en Europe a jusqu’à présent été écartée.

En attendant, Lusa rapporte que le Portugal prévoit d’intégrer les pharmacies dans le déploiement des vaccins lorsque les problèmes d’approvisionnement deviendront moins problématiques (c’est-à-dire à partir d’avril).

S’exprimant après la réunion d’hier avec des experts d’Infarmed, la ministre de la Santé, Marta Temido, a souligné que le Portugal prévoyait d’augmenter son protocole de test – en proposant des tests à tous les contacts des personnes qui ont été testées positives, et pas simplement à celles considérées comme les plus susceptibles d’avoir été exposées. risque. Elle a ajouté que le Portugal reste le 7ème pays d’Europe avec le plus de tests effectués par million d’habitants.

natasha.donn@algarveresident.com