Le Service national de santé du Portugal (SNS) a dépensé au moins 54 millions d’euros à ce jour en tests, effectués par des laboratoires privés, pour détecter les infections au COVID-19, a révélé mercredi le journal Publico.

L'administration centrale du SNS a déclaré au journal local que les laboratoires qui ont un accord avec le SNS avaient présenté des factures d'un montant de près de 41,6 millions d'euros entre mars et septembre.

Les 12,4 millions d'euros restants dépensés en octobre et au cours du premier semestre de ce mois résultent d'une estimation réalisée par Publico, sur la base d'essais réalisés par des laboratoires et du pourcentage qu'ils prétendaient être payé par le SNS.

Selon Publico, plus de 4 millions de tests ont été effectués depuis le début de la pandémie, dont environ 45% dans le secteur public et un pourcentage similaire dans le secteur privé. Les autres tests ont été réalisés dans des laboratoires universitaires.

La semaine dernière, le Portugal a commencé à utiliser des tests de détection d'antigène rapide de masse, avec plus de 1000 tests effectués par jour, a rapporté Publico.