À un moment où le pays essaie de «sauver des vies», il aurait été bizarre de voir un projet de loi adopté par le Parlement permettant aux gens de décider s'ils voulaient être autorisés à y mettre fin.

La tentative d'ouvrir la voie à la décriminalisation de l'euthanasie a échoué.

Les socialistes du PS, le Bloco de Esquerda, les communistes du PCP, le PEV (verts), une poignée de députés PSD de centre-droit – dont le chef du parti Rui Rio – ainsi que deux indépendants ont voté aujourd'hui contre la proposition d'autoriser un référendum national sur le sujet.

Le projet de loi a été poussé par la «Fédération pour la vie».

Expliquez les rapports, il n'a jamais été vraiment possible que les députés votent pour.

Ceux qui ont soutenu l'idée, cependant, étaient le CDS-PP de centre-droit, Initiativa Liberal et Chega (aile droite), bien que ce dernier parti n'ait pas voté car son seul député était parti en campagne pour les élections présidentielles qui ont lieu en janvier. .

natasha.donn@algarveresident.com