Selon la même source, il y a eu cette année 43 demandes d’incitations fiscales pour le tournage au Portugal, dans le cadre du Fonds de soutien au tourisme et au cinéma, le plafond maximum de 12 millions d’euros budgété pour 2022 ayant déjà été atteint.

Ce « nombre élevé » de candidatures « démontre l’intérêt de ce mécanisme financier, conjugué à une reprise d’activité dans le secteur cinématographique, contrairement à 2020 et 2021, années de pandémie et de réduction conséquente des tournages », a expliqué l’Instituto do Cinema e Audiovisuel (ICA).

L’enjeu est un mécanisme de financement récent, dans le cadre du Fonds de soutien au tourisme et au cinéma 2018, qui offre des incitations aux producteurs étrangers qui souhaitent réaliser des films, des séries ou d’autres œuvres audiovisuelles sur le territoire portugais et avec la participation de producteurs nationaux.

Pour obtenir des incitations fiscales, les producteurs doivent effectuer une dépense minimale au Portugal comprise entre 250 000 euros et 500 000 euros, en fonction des projets à tourner sur le territoire national ou en fonction de la participation de professionnels portugais dans différents domaines de production.

Le taux général applicable aux dépenses éligibles pour accéder à la « remise en espèces » est de 25 %, pouvant être porté à 30 %, selon la législation.

« Ce mécanisme s’est avéré être un succès. Jusqu’à présent, il y a eu un investissement global au Portugal d’un montant total de 171 millions d’euros pour une valeur incitative totale de 46 millions d’euros », a révélé l’ICA.

La semaine dernière, l’ICA révélait que l’accès à ce mécanisme financier du Fonds de soutien au tourisme et au cinéma était suspendu, précisément parce que la dotation budgétaire prévue pour cette année avait été atteinte.

Le processus de candidature étant toujours suspendu au premier semestre de cette année, l’ICA a révélé que le gouvernement, à travers les domaines de l’économie et de la culture, « travaille sur une solution qui répond à l’énorme demande du Portugal en tant que destination de tournage ». .

Interrogée par Lusa, la même source s’est refusée à donner plus de détails sur la réponse à cette demande.

Entre 2018 et 2021, le Fonds de soutien au tourisme et au cinéma a reçu 171 demandes au titre de l’encouragement à la production cinématographique et audiovisuelle.

Des productions comme les séries « Opération Marée noire » et « Crimes submergés » ou les films « Frankie », d’Ira Sachs, « L’Enfant », de Marguerite de Hillerin et Félix Dutilloy-Liégeois, et « L’homme qui tua D. Quichotte ”, par Terry Gilliam, qui représentait l’implication de centaines de professionnels portugais liés au secteur.

Parmi les projets les plus récents annoncés pour le Portugal figurent la cinquième saison de la série « Casa de Papel », la série « Hasta el cielo » ou le film « Damsel » – tous pour la plateforme Netflix -, la série « House of the Dragon » ou le film « Fast and Furious 10 », qui sera tourné cet été dans plusieurs lieux.

SS // GAM