« Il n’y a pas d’intervention gouvernementale. Banco de Fomento est autonome et nous nous en occupons », a déclaré António Costa Silva, en réponse aux députés, en séance plénière.

Vendredi, Banco Português de Fomento (BPF) a annoncé avoir approuvé les demandes de 12 sociétés, dont Pluris Investments, détenue par l’homme d’affaires Mário Ferreira, pour le programme de recapitalisation stratégique du Fonds de capitalisation et de résilience (FdCR) d’une valeur de près de 77 millions d’euros.

Interrogé à ce sujet, le ministre de l’Economie a rappelé que les décisions de la BPF sont validées par le comité d’investissement, qui répond à des « critères transparents ».

Ainsi, il a souligné que la fonction de l’exécutif est de créer les conditions pour que le BPF fonctionne.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, le BPF a précisé que les programmes sont régis « par des critères objectifs », approuvés par la Commission européenne, et que l’évaluation des candidatures « augmente la demande plus le montant est élevé ».

Selon la même note, les demandes supérieures à deux millions d’euros sont soumises à l’évaluation de la Commission technique des investissements et au-dessus de 10 millions d’euros, les entreprises « devront être soumises à une évaluation de durabilité ».

Ce lundi, le BPF avait déjà expliqué, en réponse à Lusa, que la candidature de Pluris « vise exclusivement à soutenir l’activité touristique du groupe ».

« Il s’agit d’une opération d’investissement en quasi-fonds propres dont les conditions sont conformes à l’encadrement temporaire des aides d’État Covid-19 publié par la Commission européenne, dans sa version mise à jour le 18 novembre 2021 », a poursuivi la même source, dans une réponse écrite.

Le lendemain, le président de la Mission Structure Recover Portugal, Fernando Alfaiate, responsable de l’exécution du Plan de relance et de résilience (PRR), a défendu, lors d’une audition parlementaire, que les critères de sélection des entreprises sont objectifs, réaffirmant que la candidature de Pluris se réfère uniquement à l’activité touristique.

Le Bloc de gauche et le PAN ont déjà dit vouloir entendre, au parlement, le président du BPF sur l’investissement consenti pour la candidature de Pluris.

Le PAN souhaite également une audition avec le ministre des Finances, Fernando Medina.

Pluris Investments, qui détient 35,38 % de Media Capital, qui détient TVI, possède des entreprises dans des domaines diversifiés comme le tourisme.

Le Programme Stratégique de Recapitalisation est doté d’une dotation globale de 400 millions d’euros, via les fonds du FdCR, dans le but de stimuler une croissance durable de l’économie et de faire face au « gaspillage » des fonds propres pendant la crise générée par la pandémie.

PE (ALU/JPS/AAT) // JNM