Après une édition conditionnée par la pandémie, DocLisboa se déroulera cette année dans plusieurs salles, obligeant le spectateur à emprunter des parcours selon le calendrier proposé, incluant rétrospectives, compétitions et premières mondiales sur 11 jours.

Parmi les films portugais sélectionnés figure par exemple « Alcindo », un film de l’anthropologue Miguel Dores sur le racisme au Portugal, basé sur l’histoire du meurtre d’Alcindo Monteiro, un Portugais d’origine capverdienne, victime de haine raciale en 1995.

André Valentim Almeida a voyagé à travers la France à la rencontre des clubs de football amateurs d’origine portugaise, et a réalisé le film « Famille FC », tandis que Tiago Afonso a suivi les mutations sociales dans différents quartiers de Porto, entre 2007 et 2020, pour le documentaire « Distopia ».

Edgar Pêra créera « Kinorama – Au-delà des murs du réel » en 3D, tandis que Pedro Figueiredo Neto et Ricardo Falcão présenteront « Yoon », qui suit un transporteur sénégalais voyageant entre le Portugal et le Sénégal.

Un autre temps fort est l’exposition de « Eunice ou lettre à une jeune actrice », de Tiago Durão, sur Eunice Muñoz, « Personne n’est derrière », de Nuno Pires Pereira (donner la place de la préposition au verbe apporter est délibéré) , sur l’Associação União Audiovisual, et « Jamaika », de José Sarmento Matos, sur la vie du quartier de la Jamaïque (Setúbal).

DocLisboa s’ouvrira aujourd’hui avec « Paysages de résistance », de la réalisatrice serbe Marta Popivoda, sur l’une des premières femmes à rejoindre la résistance antinazie yougoslave pendant la Seconde Guerre mondiale.

La séance d’ouverture présentera également le court métrage « La Terre suit le bleu quand je quitte le travail », du réalisateur brésilien Sérgio Silva, ancien programmateur à la Cinemateca Brasileira.

A DocLisboa vous pouvez voir, entre autres, « Jane by Charlotte », de l’actrice Charlotte Gainsbourg, sur sa relation avec sa mère, Jane Birkin ; « Uprising » de Steve McQueen et James Rogan, « The Story of Looking » de Mark Cousins ​​et « Roadrunner: A Film About Anthony Bourdain » de Morgan Neville.

La clôture de DocLisboa, le 31, sera avec « Le conte du crabe royal », créé cette année à Cannes, signé par Alessio Rigo de Righi et Matteo Zoppis.

DocLisboa aura lieu à Culturgest, Cinema São Jorge, Cinemateca Portuguesa, Cinema Ideal, Cinema City Campo Pequeno, Museu do Oriente et Museu do Aljube.

SS // MAG

Le contenu du Festival DocLisboa commence aujourd’hui avec le retour du public dans les cinémas et apparaît d’abord à Visão.