Dans un communiqué, CP – Comboios de Portugal souligne qu'un document de travail a été présenté aux organisations syndicales pour entamer la discussion du nouveau règlement sur les carrières, mais souligne qu'il n'est «que le point de départ pour le début des travaux de discussion et de négociation. "Cela" c'est seulement maintenant qu'ils commenceront ".

«Pour cette raison, c'est avec surprise et étrangeté que nous avons récemment été confrontés au préavis de grève présenté par SFRCI, qui invoque notamment un désaccord avec la proposition de négociation précitée», explique CP, dans la note publiée aujourd'hui. .

Le CP garantit que «comme cela est évident», il n'a pas l'intention d'éteindre les catégories d'opérateur de révision et de vente et d'opérateur de vente et de contrôle, il a seulement proposé la fusion des deux catégories en une seule, opérateur commercial, «puisqu'elles jouent déjà exactement les mêmes fonctions, en maintenant les spécialités existant actuellement dans le domaine de la révision et de la vente et de la vente et du contrôle ».

La société vinca, dans le même communiqué de presse, ne révise ni ne reconnaît les allégations concernant la gestion opérationnelle.

Selon le CP, l'offre totale de trains au niveau national a été rétablie, à l'exception de l'Alfa Pendular en raison du manque de demande, tous les travailleurs opérationnels sont en service et, pour les travailleurs longue distance, l'exception, il a été proposé d'effectuer une échelle unique, «pour minimiser l'impact sur les travailleurs de la baisse de service», une solution «qui a été rejetée par la direction de la SFRCI».

La société convient qu'il existe "de petites améliorations qui peuvent être apportées" à l'offre de Sintra / Azambuja Line, "à savoir la transformation de trois engrenages vides en service commercial".

Dans la note publiée, le CP souligne qu'il se conforme aux recommandations des autorités sanitaires et informe qu'il y a 15 employés infectés par covid-19.

"Le CP ne se voit pas dans les revendications de la SFRCI", dit-il, garantissant "avoir toujours maintenu un dialogue ouvert et permanent" avec les syndicats.

L'entreprise ajoute qu '«elle est fière d'affirmer qu'elle a tout fait et fera tout pour garantir le bien-être, la santé, la sécurité de l'emploi et la dignité de tous ses travailleurs», faisant appel au «sens des responsabilités et à la dialogue et négociation de toutes les structures syndicales », comme moyen de surmonter les différences.

La SFRCI a prévu une grève partielle, qui se tiendra du lundi au vendredi, de 5h00 à 8h00, des travailleurs de Linha do Sado, route entre Barreiro et Praias do Sado-A.

Parmi les raisons invoquées pour la grève, le syndicat se dit opposé à la gestion opérationnelle du CP, qui «met les travailleurs en heures supplémentaires», et demande la reconstitution totale de l'offre de train au niveau national.

La structure syndicale affirme également que les travailleurs sont contre la proposition de règlement de carrière présentée par le CP.

AYR (CC) // SR

Le contenu du PC indique qu'il a reçu «avec surprise et étrangeté» un préavis de grève partielle qui apparaît pour la première fois à Visão.