La grève des travailleurs du CTT contre le paiement de l'indemnité de déjeuner sur la carte repas commence à minuit aujourd'hui dans les bureaux de poste, a déclaré à Lusa le secrétaire général du SNTCT, Víctor Narciso.

Comme il s'agit d'un jour férié, "la grève commence à minuit dans les bureaux de poste", à partir de Cabo Ruivo, Lisbonne, a déclaré le secrétaire général du Syndicat national des travailleurs des postes et télécommunications (SNTCT).

Il s'agit de la deuxième grève des travailleurs de Correios de Portugal en deux semaines (la dernière s'est produite le 29 mai), et le paiement de l'indemnité de repas sur carte a été le moteur de cette grève, à laquelle s'ajoute la revendication de «meilleures conditions». travail ", la protestation contre la" désorganisation de l'entreprise "et le" gel des salaires ", entre autres points.

Víctor Narciso a déclaré que ses attentes de rejoindre "sont bonnes", à en juger par la dernière grève.

Dans un communiqué, CTT prévoit que, «en général dans le pays, les effets de la grève sont peu ressentis, avec la survenance possible de contraintes localisées dans des zones spécifiques», déclarant qu '«ils ont articulé un plan d'urgence afin d'éviter, en cas de besoin, problèmes de fonctionnement pour la défense de la prestation et de la qualité de service à nos clients ».

Lors du dernier arrêt, le 29 mai, selon le syndicat, plus de 70% des travailleurs de la CTT étaient en grève contre le gel des salaires et le paiement de la subvention de repas par carte, mais l'entreprise a placé l'adhésion à 18,5%.

Selon le syndicat, les travailleurs n'acceptent pas la proposition d'allouer une carte-repas comme moyen de paiement de la subvention alimentaire, remplaçant ainsi le paiement mensuel par virement bancaire, comme cela a été fait jusqu'à présent.

Dans la note envoyée aujourd'hui, CTT indique que cette grève couvre à la fois les réseaux de l'entreprise – le réseau de distribution postale (facteurs) et le réseau de services (magasins CTT) -, mais pas le réseau des postes exploité par les partenaires de CTT. , ni les agents qui fournissent des services de paiement PayShop.

CTT prévient également que, les jours de grève, aucune cotisation de membre libérée avant 12 h le 12 juin 2020, c'est-à-dire avant la fin de l'absence de travailleurs dans le système de traitement de la paie, ne peut être basé sur des données complètes.

Selon l'entreprise, la décision de commencer à verser l'allocation alimentaire par le biais d'une carte-repas aux employés qui n'avaient pas encore choisi cette voie était l'une des nombreuses mesures prises pour faire face au manque à gagner et assurer la durabilité de l'entreprise.

CTT souligne que la carte-repas peut être utilisée dans tout établissement vendant des produits alimentaires et «représente un avantage économique évident pour tous: pour l'entreprise, elle représente un moyen légal de réduire considérablement les coûts; pour les salariés, cela signifie une économie annuelle moyenne en IRS, de l'ordre de 100 euros ».

La grève a été déclenchée par le SNTCT, SINDETELCO – Union démocratique des travailleurs des postes, télécommunications, médias et services, SITIC – Union indépendante des travailleurs de l'information et des communications, SINCOR – Union indépendante des postes du Portugal, SINQUADROS – Union des tables des communications, SINTTAV – Union nationale des travailleurs des télécommunications et de l'audiovisuel, SICOMP – Union des communications du Portugal, FENTCOP – Union nationale des transports, des communications et des travaux publics, SERS – Union des ingénieurs, SNEET – Union nationale des ingénieurs et SERS – Union des ingénieurs de la Région Sud.

ALU / JNM // PA