La célèbre présentatrice de télévision de RTP1, Isabel Angelino, a visité le musée de São Brás le 31 mars pour interviewer des artisans locaux et en savoir plus sur les traditions de la ville rurale pendant la saison de Pâques.

Les artisans étaient Sofia Correia et Christopher Whitelaw de Poeta Azul, Valentina Miguel de Ti Marquinhas et António Chaveca da Luz de A Arte de Trabalhar a Cortiça.

Sofia Correia et Christopher Whitelaw sont les fondateurs de Poeta Azul. Le parcours du couple est aussi intéressant que ses pièces créatives. Les époux, architectes, se sont rencontrés à New York en tant qu’étudiants. Sofia est portugaise et son mari américain.

Après avoir vécu aux États-Unis, ils ont décidé de déménager leur famille en Algarve, où Sofia a ses racines. L’inspiration pour créer leur marque est venue des traditions de l’Algarve, le couple combinant la technologie avec l’artisanat pour la développer.

Une partie de leur inspiration est venue du musée lui-même comme ses tuiles. Leurs produits vont des timbres, cartes, sous-verres et signets. Les matériaux qu’ils utilisent pour fabriquer leurs produits comprennent la laine Burel du mouton Bordaleira, l’argile rouge utilisée dans la fabrication des plats traditionnels de l’Alentejo, le papier provenant d’une entreprise du centre du Portugal en activité depuis 300 ans et, last but not least, le liège, choisi pour ses qualités extraordinaires et ses nombreuses applications.

Valentina Miguel est la fondatrice de Ti Marquinhas. Elle est une pâtissière qui prépare des gâteaux et des bonbons à partir de produits locaux cultivés dans la région de São Brás. Sa gamme comprend des variétés salées et sucrées. Valentina a élaboré sur la confiserie de la région, qui est populaire pendant la période de Pâques, et a montré une variété de confiseries de sa propre création.

António Luz est le fondateur de A Arte de Trabalhar a Cortiça. Il crée et fabrique une variété de produits en utilisant du liège local, pour lequel São Brás est célèbre.

Certains des articles de sa gamme comprennent des bâtons de marche, des bols, des bouteilles de vin, d’huile d’olive et de vinaigre et des ornements. Les articles conçus pour retenir les liquides tels que les tasses à café sont doublés à l’intérieur d’une résine époxy.

António a mené une démonstration en direct montrant comment il fabrique une statue de sanglier en liège.

Photos: TRACEY SMITH / PHOTOGRAPHIE DE TRACEY

• António Chaveca da Luz depuis A Arte de Trabalhar a Cortiça

• Sofia Correia et Christopher Whitelaw de Poeta Azul
Valentina Miguel de Ti Marquinhas