L’appréciation des salaires et de l’emploi et le respect des droits individuels et collectifs donnent le ton à cette initiative de contestation qui, selon la centrale syndicale, doit avoir une expression publique, tout en respectant les règles de distance sociale inhérentes à la lutte contre la pandémie de covid-19.

« Nous allons avoir une grande journée de lutte, avec des milliers de travailleurs qui manifestent à travers le pays, dans la rue ou dans les entreprises, mais toujours en garantissant les règles de protection de la santé, avec des masques et à distance », a déclaré le secrétaire général à la Agence Lusa de la CGTP, Isabel Camarinha.

Selon le dirigeant syndical, «ce sera une journée de lutte très diversifiée, avec des travailleurs de tout le pays faisant leurs revendications dans leurs entreprises respectives, avec des grèves, des concentrations et des séances plénières, tandis que d’autres participeront à des concentrations convergentes, dans presque toutes districts, autour d’objectifs plus généraux ».

«Les options qui ont été prises doivent être modifiées, par la valorisation du travail et des travailleurs. Avec l’augmentation des salaires et des emplois avec droits, le pays se développera également », a déclaré Isabel Camarinha.

Le dirigeant d’Intersindical a estimé que les mesures prises par le Gouvernement pour faire face aux problèmes économiques et sociaux causés par l’épidémie, «non seulement n’ont pas répondu aux besoins et aux demandes qui se posent, mais elles ont encore affaibli la situation des travailleurs».

«C’est tout cela qui a conduit à la programmation de cette journée de combat. Nous devions faire sortir les travailleurs de la rue pour faire connaître leurs problèmes et exiger des réponses différentes de celles qui ont été données », a-t-il déclaré.

La secrétaire générale de la CGTP-IN sera en début de matinée avec les travailleurs de DHL à Vialonga, qui sont en grève aujourd’hui, et en fin de matinée, elle sera dans la concentration d’ouvriers de l’hôtellerie, du restaurant et assimilés, à côté de la siège de l’association du secteur AHRESP à Lisbonne.

A Lisbonne, la manifestation débutera en début d’après-midi de Cais do Sodré, vers l’Assemblée de la République, où aura lieu une intervention politico-syndicale du secrétaire général de la CGTP.

Des concentrations ou défilés sont également programmés à Faro, Aveiro, Beja, Guimarães, Coimbra, Évora, Guarda, Leiria, Funchal, Portalegre, Porto, Santarém, Setúbal, Viana do Castelo et Viseu.

RRA // EA

Le contenu de la CGTP est de retour dans les rues aujourd’hui avec des concentrations dans les quartiers et des grèves et des plénières dans les entreprises apparaissent en premier à Visão.