Le ministre d’État et de la présidence a annoncé que le Portugal compte aujourd’hui 27 municipalités supplémentaires à risque élevé ou très élevé par rapport à la semaine dernière.

Selon Mariana Vieira da Silva, ce jeudi, lors de la Compte rendu du Conseil des ministres, « dans le périmètre territorial on voit un grand nombre de communes qui sont au-dessus de la limite de 120 cas pour 100 000 habitants, dans les communes à forte densité, et 240 pour 100 000 habitants, dans les communes à faible densité » à 14 jours.

S’agissant des communes en situation d’alerte, ou en situation de repli sur déconfinement, elles sont aujourd’hui 29. Les communes à haut risque, en revanche, passent de 44 à 56 et de 46 à 61 les communes à très risque élevé. Autrement dit, au total, il y a actuellement 116 communes dans ces situations à risque.

Malgré cette augmentation, le responsable gouvernemental souligne que « le rouge » où se situe le Portugal dans la matrice des risques du gouvernement « est moins dense qu’il ne l’était il y a quelques semaines », même si le R