Les mesures « sont en vigueur à partir du lundi 1er novembre 00h00 jusqu’au 30 novembre 2021 à 23h59, et peuvent être révisées à tout moment en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique », a annoncé aujourd’hui l’AMI dans un communiqué. divulgué.

« Le nouvel arrêté sur les règles du trafic aérien liées à la pandémie de la maladie covid-19 maintient la reconnaissance, dans des conditions de réciprocité et sous réserve que certaines exigences soient remplies, des certificats de vaccination et de récupération délivrés par les pays tiers aux titulaires desquels ont été administrés des vaccins agréés. par l’Agence européenne des médicaments (Janssen, AstraZeneca, Moderna, Pfizer) », précise le communiqué, dans lequel l’AMI précise que « la non-réciprocité dans la reconnaissance de la validité du certificat numérique européen par les pays tiers empêche la reconnaissance du validité des certificats délivrés par ces pays tiers ».

Dans la note, l’AMI explique que « les voyages essentiels et non essentiels sont toujours autorisés pour les passagers en provenance des États membres de l’Union européenne et des pays associés à l’espace Schengen, du Brésil, des États-Unis, du Royaume-Uni et des pays et régions administratives. dont la situation épidémiologique est conforme aux recommandations du Conseil de l’Europe, une liste qui comprend désormais également l’Argentine, Bahreïn, la Colombie, les Émirats arabes unis, la Namibie et le Pérou.

« En provenance d’autres pays tiers, seuls les voyages essentiels sont autorisés, étant considérés comme tels ceux qui permettent le transit ou l’entrée au Portugal de citoyens pour des raisons professionnelles, d’études, de regroupement familial, pour des raisons de santé ou pour des raisons humanitaires », a expliqué dans la note.

Quelle que soit l’origine, le Portugal autorise également les voyages pour ceux qui disposent « d’un justificatif de vaccination ou de rétablissement délivré par des pays tiers dont la validité est reconnue au Portugal et sous conditions de réciprocité ».

Tous les citoyens souhaitant se rendre au Portugal par voie aérienne, à l’exception des enfants de moins de 12 ans, doivent présenter le certificat numérique Covid UE ou le certificat de vaccination ou de récupération délivré par des pays tiers et dont la validité est désormais reconnue, ou bien ils doivent présenter la preuve d’avoir effectué un test de laboratoire moléculaire par RT-PCR ou test rapide d’antigène avec un résultat négatif, effectué respectivement dans les 72 ou 48 heures précédant le moment de l’expédition, annonce l’AMI.

Ceux qui ne respectent pas ces exigences devront passer un nouveau test à leur arrivée sur le territoire national, le payer de leur poche et attendre à l’aéroport le résultat du test.

« Les compagnies aériennes ne devraient autoriser les passagers à embarquer sur des vols avec destination ou escale au Portugal continental que sur présentation, au moment du départ, du certificat numérique covid de l’UE ou du certificat délivré par un pays tiers, dûment reconnu, ou avec un test de résultat négatif, en vertu peine de commettre une infraction administrative passible d’une amende de 500 à 2 000 euros par passager », prévient l’AMI.

Le Covid-19 a fait au moins 4 992 831 décès dans le monde, parmi plus de 246,31 millions d’infections par le nouveau coronavirus recensées depuis le début de la pandémie, selon le dernier bilan de l’Agence France-Presse.

Au Portugal, depuis mars 2020, 18 157 personnes sont décédées et 1 090 651 cas d’infection ont été enregistrés, selon les données de la Direction générale de la santé.

La maladie respiratoire est causée par le coronavirus SARS-CoV-2, détecté fin 2019 à Wuhan, une ville du centre de la Chine, et actuellement avec des variantes identifiées dans plusieurs pays.

MBA // JMR

Le Covid-19 : Portugal contenu étend le principe de réciprocité dans les vaccins d’un mois apparaît d’abord à Visão.