La Direction générale de la santé (DGS) a indiqué aujourd’hui qu’elle recommande l’utilisation de masques dans les bars et les clubs chaque fois que cela est possible, même si son utilisation n’est obligatoire que pour les travailleurs de ces espaces.

En réponse à une question envoyée par Agência Lusa, la DGS a précisé que dans la directive qui définit les règles applicables aux bars et aux clubs, elle ne prévoit que l’utilisation obligatoire de masques par les travailleurs respectifs, mais « recommande l’utilisation d’un masque communautaire certifié ou masque chirurgical dans la communauté, dans tous les espaces intérieurs, dans la mesure du possible (à savoir, dans ce cas, lorsque les utilisateurs respectifs ne dansent pas ou ne boivent pas) ».

« Le port du masque en collectivité constitue une mesure de protection supplémentaire par rapport aux mesures en vigueur pour la prévention et le contrôle des infections », a estimé la DGS, au sujet des nouvelles mesures de lutte contre le covid-19 entrées en vigueur le 1er.

Le 26 novembre, après une réunion avec le secrétaire d’État au Commerce, aux Services et à la Protection des consommateurs, João Torres, le président de l’Association nationale des discothèques (ADN) a déclaré que le gouvernement avait confirmé l’utilisation obligatoire de masques à l’intérieur des divertissements nocturnes. établissements à partir du 1er décembre, une situation que les directives mises à jour de la DGS n’envisagent pas.

Selon cette directive, datée du 30 novembre, l’accès aux bars et clubs et autres débits de boissons non-spectacles et établissements disposant d’un espace de danse est conditionné à la présentation par les clients d’un « certificat covid UE dans le cadre du test des modalités du certificat ou du test de récupération » ou  » autre preuve de tests de laboratoire avec un résultat négatif ».

L’exigence d’un certificat de test ou de récupération ou d’une autre preuve d’un test de laboratoire avec un résultat négatif ne s’applique pas aux « travailleurs des espaces ou des établissements ainsi qu’à tous les fournisseurs ou prestataires de services qui permettent le fonctionnement de ceux-ci, sauf si tel est le cas requis par d’autres normes ».

L’entrée des bars avec espaces de danse et discothèques, qui ont ouvert le 1er octobre après avoir fermé pendant environ 19 mois en raison de la pandémie, était jusqu’à présent limitée à la présentation du certificat numérique, qui pouvait être lié à la vaccination, à la récupération ou à la réalisation de test négatif. .

EO (LT/FAC/RCP) // MSP

Covid-19 : le contenu de la DGS recommande de porter des masques dans les bars et les clubs dans la mesure du possible apparaît en premier dans Vision.