Dans la même note, il est mentionné que, même si depuis plusieurs semaines le nombre de personnes quittant l’Ukraine est proche du nombre de ceux qui font le contraire, « chaque jour environ 20 000 Ukrainiens » continuent d’arriver en Pologne.

Selon l’ambassade de Pologne, « ceux qui traversent la frontière sont avant tout des citoyens ukrainiens et polonais, mais aussi des citoyens d’autres pays », comme les États-Unis, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Russie, la Lituanie, la France et Israël, « qui avaient auparavant fui le territoire de l’Ukraine et apportent maintenant un soutien, principalement humanitaire ».

Il y a ceux qui trouvent un soutien chez des particuliers ou auprès de membres de leur famille qui ont déjà voyagé en Pologne, ainsi que ceux qui cherchent de l’aide dans d’autres pays, « principalement en Europe occidentale », et ceux qui se rendent dans l’un des 27 centres d’accueil, qui ont jusqu’à présent réuni « plus de 1,15 million de personnes ».

« Les Ukrainiens peuvent également trouver un soutien dans 28 points d’information régionaux établis dans les gares ferroviaires et routières, ainsi que dans 121 points d’information établis par les unités gouvernementales locales », a souligné l’ambassade de Pologne au Portugal.

Dans le même communiqué, il est souligné que, depuis le 13 mars, « la Pologne a accordé aux citoyens ukrainiens environ 1,15 million de numéros PESEL (un numéro unique attribué aux ressortissants et résidents polonais qui donne accès aux services nationaux et au marché du travail) ».

Le soutien apporté aux personnes fuyant la guerre passe par exemple par l’accès au service national de santé, à l’éducation et au marché du travail.

L’ambassade de Pologne a ajouté, dans la note publiée aujourd’hui, que le pays « coopère avec des organisations internationales pour fournir un soutien humanitaire à l’Ukraine », notamment par l’allocation de fonds au Comité international de la Croix-Rouge et aux organisations des Nations Unies.

La Russie a lancé le 24 février une offensive militaire en Ukraine qui a fait plus de 5 100 morts civils, selon l’ONU (ONU), qui prévient que le nombre réel risque d’être beaucoup plus élevé.

L’offensive militaire russe a fait fuir plus de 16 millions de personnes, dont plus de 5,9 millions ont fui le pays, selon les derniers chiffres de l’ONU.

L’organisation internationale a observé le retour de personnes sur le territoire ukrainien, mais prévient que de nouvelles vagues de déplacement sont prévues en raison de l’insécurité et du manque d’approvisionnement en gaz et en eau dans les zones touchées par les affrontements.

Toujours selon les Nations Unies, plus de 15,7 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire en Ukraine.

L’invasion russe a été condamnée par la communauté internationale dans son ensemble, qui a réagi en envoyant des armes à l’Ukraine et en renforçant les sanctions économiques et politiques contre Moscou.

AYR // RBF

Lusa/Fin.