Le chef du parti de droite radicale Chega a été réélu ce samedi avec 97,3% des voix, selon les médias locaux.

Ventura, dont le parti a obtenu un siège parlementaire en 2019 et est connu pour son discours xénophobe et raciste, a déclaré que les résultats signifiaient qu’il était «légitime» et que le parti PSD (sociaux-démocrates) ne pourrait gouverner le Portugal qu’avec son parti.

Il avait démissionné après avoir atteint la troisième place aux élections présidentielles portugaises, qui ont vu le président Marcelo Rebelo de Sousa réélu.

Ventura est revenu aux élections ce samedi en tant que seul candidat à la présidence du parti. Dans son discours de victoire, Ventura a laissé «un dernier avertissement au PSD», affirmant que le parti dirigé par Rui Rio devait comprendre qu’il ne pouvait gagner les élections qu’avec Chega.

C’est le seul moyen pour la droite de gagner, a-t-il déclaré, si le PSD «espère toujours avoir un gouvernement de droite au Portugal», ajoutant que le PSD n’a pas encore réalisé «le trou dans lequel il s’est engagé en donnant au PS ( Parti socialiste) un coup de main.