1-1-e1669908198824-png
vision-la-redevance-pour-les-operateurs-de-television-payante

Vision | La redevance pour les opérateurs de télévision payante est compatible avec le droit européen

La Cour de justice de l’Union européenne (UE) a estimé aujourd’hui que la perception de la redevance d’abonnement, due par les opérateurs de télévision payante au Portugal, n’est pas contraire au droit communautaire, comme le prétend l’opérateur Nowo.

En cause est la soumission à la Cour européenne, par la Cour administrative suprême, de « doutes sérieux quant à la conformité de la redevance d’abonnement avec l’article 56 » du traité sur le fonctionnement de l’UE (TFUE).

Cet article concerne l’interdiction des restrictions à la libre prestation de services « à l’égard des ressortissants des États membres établis dans un État membre autre que celui du destinataire du service ».

L’éventuelle incompatibilité entre la perception de la redevance audiovisuelle et l’article précité du TFUE a été invoquée par Nowo comme motif de non-paiement.

Dans son arrêt rendu ce jour, la Cour de justice « déclare que le TFUE ne s’oppose pas à une réglementation nationale instaurant un prélèvement destiné à financer la promotion et la diffusion des œuvres cinématographiques et audiovisuelles, dès lors que leurs effets éventuels sur la libre prestation des services de production de ces œuvres sont trop aléatoires et trop indirects pour constituer une restriction au sens de cette disposition ».

« En l’espèce, au vu des éléments dont elle dispose, il n’est pas possible de conclure que l’affectation des recettes de la redevance d’abonnement a pour conséquence de favoriser les services de production d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles portugaises au détriment des services fournis par des prestataires établis dans d’autres États membres, de sorte que, dans ces circonstances, les éventuels effets que la redevance d’abonnement peut avoir sur la fourniture de services de production d’œuvres audiovisuelles et cinématographiques doivent être considérés comme trop aléatoires et trop indirects pour constituer une restriction au sens de l’article 56 .° TFUE », déclare la Cour de justice de l’UE.

Le différend entre l’Instituto do Cinema e do Audiovisual (ICA) et Nowo, concernant le paiement de la redevance annuelle d’accès aux services de télévision, remonte à 2013, lorsque l’ancien Cabovisão a refusé de payer la contribution.

Fin septembre, Vodafone Portugal a signé un accord pour l’achat de la société Cabonitel, propriétaire de Nowo, dans le cadre d’une opération dont l’achèvement est prévu au premier semestre 2023. Par la suite, le président exécutif de Vodafone Portugal, Mário Vaz, a déclaré que l’acquisition doit être notifiée à l’Autorité de la concurrence en novembre, sans prévoir de « complexité décisionnelle » ni de « remèdes substantiels » à l’opération d’achat.

Selon le texte original de la loi, la redevance d’abonnement appliquée aux services de télévision fournis par des opérateurs tels que NOS, MEO, Vodafone et Nowo, implique la perception d’une redevance annuelle de deux euros pour chaque abonnement pour l’accès à ces services, est due par les opérateurs et contribue au financement des productions cinématographiques et télévisuelles.

Le montant annuel de cette redevance est calculé en fonction du nombre d’abonnements existant l’année précédente, et il est possible d’appliquer une majoration jusqu’à un montant maximum de cinq euros par abonnement.

Selon le site de l’ICA, cette redevance « due par chaque opérateur de services de télévision par abonnement » se situe désormais à 3,5 euros par an, « pour chaque abonnement d’accès aux services de télévision ».

Le régime de cette redevance a été fixé par la loi cinéma et audiovisuel, votée en 2012, qui « fixe les principes de l’action de l’État en faveur de la promotion, du développement et de la protection de l’art cinématographique et des activités cinématographiques et audiovisuelles ».

La redevance d’abonnement est appliquée à tous ces opérateurs depuis 2013.

IG (ALU/ALYN/SS) // MAG

Articles récents