1-1-e1669908198824-png
une-equipe-portugaise-veut-creer-un-systeme-de-collecte-selective

Une équipe portugaise veut créer un système de collecte sélective des mégots de cigarettes

« Nous voulons créer le premier système de collecte sélective des mégots de cigarettes », a déclaré Carla Portela, fondatrice du projet « Beat the Butt », qui représentera le Portugal à la finale européenne du ClimateLaunchpad (concours d’idées commerciales respectueuses de l’environnement).

À Lusa, Carla Portela, de l’Universidade NOVA de Lisboa, a précisé que le projet n’est pas destiné à être simplement une « petite boîte », mais « une stratégie complète » et entend encourager les fumeurs à jeter les mégots de cigarettes « au bon endroit », au lieu des poubelles ou sur le sol.

La boîte, qui a « pratiquement » la taille d’un paquet de tabac, est en plastique recyclé et est rigide, ce qui « assure qu’aucune odeur ne se dégage » dans le cendrier où peuvent être stockés jusqu’à 20 mégots.

L’année dernière, l’équipe a réalisé trois validations auprès des consommateurs, et est actuellement en train d’optimiser la box avec pour objectif « d’ici la fin de cette année » de pouvoir commercialiser le produit.

Quant aux collecteurs, l’équipe prévoit qu’ils seront distribués par les différents points de vente de tabac, tels que les stations-service et les kiosques. C’est dans ces collecteurs que les fumeurs pourront déposer les mégots stockés dans la petite boîte.

« Idéalement, ce que nous voulons, c’est que les fumeurs reçoivent des points pour avoir fait la bonne chose et essayé de le faire automatiquement via une application, dans laquelle les gens reçoivent des points et nous connaissons le volume de remplissage des collecteurs dispersés », a expliqué Carla Portela. .

L’intention est que les mégots de cigarettes soient collectés auprès des collecteurs « lorsque nécessaire » et, plus tard, puissent « créer de nouveaux produits ».

« Il existe une documentation dans la littérature qui indique que certains champignons sont capables de dégrader la cellulose et l’acétate de cellulose. Au fond, ils mangent les mégots pour se nourrir, puisqu’ils sont en papier et que le filtre est en acétate de cellulose. Si cela s’avère vrai, nous pourrions avoir de la biomasse comme matière première pour enrichir le compost. Ensuite, nous fermerions le cycle », a illustré le responsable.

Carla Portela a également rappelé qu’actuellement, les mégots de cigarettes sont majoritairement traités comme des déchets indifférenciés et finissent en décharge.

A cette époque, l’équipe a déjà rencontré plusieurs entités du secteur qui « ont montré de l’intérêt pour la solution » et se sont associées à des « initiatives pour nettoyer l’environnement ».

Un autre des objectifs de l’équipe est de « toucher les masses », à travers, par exemple, les festivals de musique, un marché qui a également « montré de l’intérêt » et sur lequel elles entendent « miser ».

« Beat the Butt » était l’un des trois projets gagnants de la finale nationale ClimateLaunchpad, organisée par UPTEC – Parc scientifique et technologique de l’Université de Porto, et représentera le Portugal le 27 octobre à la finale européenne de l’initiative , qui vise à soutenir les idées commerciales qui réduisent l’impact négatif sur l’environnement.

SPYC // JAP

Articles récents