«Projections macroéconomiques et des finances publiques de la CE [Comissão Europeia] sont proches des estimations du gouvernement, confirmant la crédibilité du programme de stabilité portugais », peut-on lire dans un communiqué du ministère des Finances.

La Commission européenne a révisé aujourd’hui à la baisse la croissance économique attendue pour le Portugal cette année, pointant désormais à 3,9%, alors qu’en février elle prévoyait 4,1%, et prévoyait que le PIB portugais atteindra son niveau d’avant la crise «au milieu de 2022», l’année où il s’attend à une croissance de 5,1%.

« Malgré le confinement généralisé et long du premier trimestre, les signes de reprise sont déjà évidents et les prévisions de la Commission confirment une forte croissance de l’économie portugaise », a déclaré le ministère des Finances, ajoutant que, sur les deux années des prévisions (2021 et 2022), «les performances de l’économie portugaise seront supérieures à la moyenne de la zone euro, permettant au Portugal de reprendre la voie de la convergence entamée en 2016».

«Nous nous dirigeons vers le bout du tunnel. La récupération est en cours. Je suis convaincu que le Portugal affichera une très forte croissance. Nous ne pouvons pas perdre de vue maintenant », a déclaré le ministre d’État et des Finances, João Leão, cité dans le communiqué, ajoutant que le soutien sera maintenu pour les secteurs les plus touchés par la pandémie,« pour assurer une reprise inclusive ».

«La résilience de nos entreprises et de nos travailleurs a été exemplaire, et la reprise rapide en sera la preuve», ajoute le ministre.

Le ministère encadré par João Leão affirme que Bruxelles prédit que «la reprise de l’économie portugaise basée sur une forte croissance des investissements privés et publics», le Portugal atteignant en 2022 «un niveau d’investissement public en pourcentage du PIB similaire à celui de la moyenne de la zone euro ».

À ce résultat, dit-il, «le lancement du programme de relance et de résilience contribue, la CE estimant que l’exécution en pourcentage du PIB au Portugal est la quatrième plus élevée de l’Union européenne».

Le ministère des Finances déclare également que les estimations publiées aujourd’hui « confirment la résilience du marché du travail portugais et l’efficacité des mesures de soutien aux entreprises et de protection des emplois ».

La Commission européenne a amélioré aujourd’hui, dans les prévisions économiques du printemps, ses perspectives sur le taux de chômage au Portugal cette année, pointant désormais à 6,8%, alors qu’en novembre de l’année dernière, elle prévoyait 7,7%.

Bruxelles reste confiante quant à l’évolution de cet indicateur pour 2022, prévoyant une baisse du taux de chômage à 6,5% l’an prochain, soit deux dixièmes de moins que la prévision du gouvernement (6,7%).

CSJ (JE) // JNM

Contenu de l’UE / prévisions: les estimations confirment que la crédibilité du programme de stabilité apparaît en premier dans Vision.