« Il y a beaucoup de domaines où les municipalités sont bénéficiaires et certaines par voie de concurrence », a déclaré Ana Abrunhosa aux journalistes, à Coimbra, après avoir participé à une réunion du Conseil régional du Centre.

Selon lui, « il est très important que les municipalités soient préparées à ces projets ».

Le ministre a déclaré que, lors de la réunion du Conseil régional, présidée par le maire de Fundão Paulo Fernandes, il a cherché à « expliquer le lien que le PRR entretient avec Portugal 2030 », à un moment où le pays se dirige vers la conclusion de Portugal 2020.

Il est important de comprendre que le chemin de fer et la construction d’hôpitaux, par exemple, ne sont pas couverts par le PRR, car ils font partie des domaines où la durée des projets « est très longue et serait risquée ».

Les investissements qui seront couverts par les fonds du Plan de relance et de résilience « doivent tous être conclus en 2026 », a souligné le responsable, ancien président de la Commission régionale de coordination et de développement du Centre (CCDRC), basée à Coimbra.

« Nous gagnons tous quand Portugal 2030 et le PRR s’expliquent ensemble », a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre, qui s’est tenue au Convento de São Francisco, sans la présence de journalistes.

Paulo Fernandes, à son tour, a déclaré qu’Ana Abrunhosa avait eu « une intervention brillante » et qu’elle avait mis en garde contre la nécessité pour les municipalités de « gagner du temps » dans la préparation des projets qu’elles envisagent de déposer pour le PRR.

« On ne peut pas regarder le plan isolément », a confirmé la présidente du CCDRC, Isabel Damasceno, rappelant que Portugal 2030 « continuera » Portugal 2020, qui touche à sa fin, et que l’exécution des deux doit s’articuler avec celle de le PRR.

Selon lui, en revanche, « nous sommes sur la bonne voie pour surmonter les problèmes » liés à une certaine dichotomie, entre le littoral et l’intérieur, concernant la possibilité de recourir à des fonds européens pour des projets dans différents domaines.

La session a également analysé la révision de la Stratégie de Spécialisation Intelligente (RIS3) du Centre pour la période 2021-2027 et le positionnement du dispositif scientifique et technologique régional par rapport au Plan de Récupération et de Résilience.

CSS // RBF