Dans un communiqué au siège national du CDS-PP, Francisco Rodrigues dos Santos a estimé que «tous les objectifs du CDS pour ces élections présidentielles ont été atteints», soulignant que c’est «un motif de satisfaction» et donne au parti «des raisons de sourire».

«Le CDS voulait une victoire au premier tour de son candidat, et nous l’avons fait; le CDS voulait ajouter les voix à droite et ne voulait pas le diviser, et nous l’avons fait aussi; le CDS voulait une victoire pour la droite sociale et nous avons également réussi », a-t-il précisé.

Considérant que « le CDS est aujourd’hui, une fois de plus, en train de fêter une victoire électorale », le président démocrate chrétien a plaidé que « la contribution du CDS à cette majorité était importante pour remporter cette victoire au premier tour ».

Le président du CDS a adressé un «câlin chaleureux» au candidat que le parti a décidé de soutenir et a souligné que Marcelo avait aujourd’hui «un résultat supérieur à celui qu’il avait il y a cinq ans».

Pour Francisco Rodrigues dos Santos, ce résultat de l’actuel président de la République «prouve que le CDS appartient à une écrasante majorité de Portugais qui peuvent aujourd’hui célébrer la victoire dans cet acte électoral».

D’un autre côté, a-t-il poursuivi, « la gauche a de nouveau perdu les élections aujourd’hui », et a obtenu aujourd’hui « le pire résultat jamais enregistré aux élections présidentielles ».

« Aux élections présidentielles, il compte qui est à la première place » et les autres candidats « ne gagnent rien de cette élection pour l’avenir, notamment pour les prochaines élections », a-t-il également souligné, répétant ce que le vice-président centriste António Carlos Monteiro a dit plus tôt aux journalistes, que les résultats de l’élection à la présidence de la République « sont épuisés le même jour ».

Le président du CDS-PP a également profité de l’occasion pour souligner que «le peuple portugais peut être sûr» que «donner de la force au CDS, c’est contribuer à tourner la page du socialisme au Portugal», et a souligné le prochain défi électoral: «le CDS est mobilisé et préparé pour les prochaines élections municipales, où il sera avec toute l’énergie et la détermination pour remporter à nouveau des victoires à droite et honorer la tradition de notre parti ».

Francisco Rodrigues dos Santos s’est entretenu avec des journalistes au siège national du parti à Lisbonne, après que les projections et les résultats provisoires qui indiquent la victoire de l’actuel président aux élections présidentielles d’aujourd’hui soient connus.

Cependant, les données officielles ont confirmé que Marcelo Rebelo de Sousa a été réélu président de la République lors des élections d’aujourd’hui, alors que les résultats de 53 paroisses restaient à déterminer.

Dans les paroisses à compter, il y a moins d’électeurs que le nombre de voix qui sépare Marcelo Rebelo de Sousa du deuxième candidat le plus voté jusqu’à présent à ces élections, Ana Gomes, de sorte que l’actuel président a été réélu au poste.

Pour la dixième élection du Président de la République, depuis l’instauration de la démocratie le 25 avril 1974, 10 865 010 électeurs se sont inscrits, 1208536 de plus qu’au suffrage précédent, en 2016.

Il y avait sept candidats pour le Palais de Belém: Outre l’actuel président et re-candidat, Marcelo Rebelo de Sousa, soutenu par le PSD et le CDS-PP, Marisa Matias (soutenu par Bloco de Esquerda), Tiago Mayan Gonçalves (Initiative libérale), André Ventura ( Assez), Vitorino Silva, mieux connu sous le nom de Tino de Rans, João Ferreira (PCP et PEV) et l’ancienne membre du PS ME Ana Gomes (PAN et Livre).

FM (MP / VC)

Contenu présidentiel: Rodrigues dos Santos revendique la victoire du CDS avec la réélection du PR apparaît d’abord à Visão.