«La capture, l'entretien à bord et le déchargement des sardines sont interdits, à partir de 0h00 du matin le 10 octobre 2020, avec tout engin de pêche», précise-t-il dans l'envoi.

Selon l'arrêté, la capture de sardines, avec des arrêts pour assurer la récupération progressive de la ressource, conformément aux objectifs de la politique commune de la pêche, a atteint la limite fixée pour cette année par le gouvernement, en tenant compte de l'accord avec l'Espagne dans le plan pluriannuel pour la gestion et la récupération de la sardine 2018-2023.

«Avec une gestion stricte des captures, la limite fixée par les arrêtés précités est désormais atteinte, donc, dans le cadre du plan de gestion convenu entre le Portugal et l'Espagne, il est urgent de renforcer les mesures de conservation et de protection de cette espèce, établissant, pour tous les engins de pêche, une interdiction totale de la pêche à la sardine », lit-on dans l'arrêté signé par Teresa Coelho.

La pêche à la sardine avait rouvert cette année le 1er juin, avec des limites de capture quotidiennes et hebdomadaires, après avoir été fermée le 12 octobre de l'année dernière.

En mai, le gouvernement a décidé que la pêche à la sardine serait interdite à partir du 31 juillet, mais fin juillet, dans un ordre de l'ancien secrétaire d'État à la pêche, José Apolinário, a décidé de prolonger cette pêche après le 1er août, augmentant ainsi la limite des rejets de captures avec l'art du siège à 6 405 tonnes et interdisant à partir du 14 septembre la pêche des sardines le mercredi.

Selon cet arrêté, lorsque la limite des rejets de sardines de 6 405 tonnes serait atteinte, un nouvel arrêté serait publié, interdisant la capture, le maintien à bord et le déchargement des sardines.

Dans la dépêche publiée aujourd'hui, la secrétaire d'État à la pêche, Teresa Coelho, rappelle qu'ils sont en cours, «il est prévu que les résultats seront publiés, avant la fin de l'année, de la validation de la règle d'exploitation et du bilan annuel de l'État. l'appel du Conseil international pour l'exploration de la mer (CIEM), qui détermine les possibilités de pêche pour l'année prochaine, en respectant la répartition convenue entre le Portugal et l'Espagne.

«En fonction des résultats de cette évaluation, le début de l'activité de pêche en 2021 sera défini, dans le cadre du plan de gestion, en tenant compte de l'engagement des deux États membres à assurer un arrêt minimum de six mois de pêche à la sardine» , conclut.

VP (ICO) // MP

Le contenu de la pêche à la sardine interdite à partir de samedi apparaît en premier à Visão.