La politique budgétaire de 2022 s’appuiera sur un cadre de stabilité budgétaire des principaux impôts, selon le plan de stabilité (PE) pour 2021-2025 publié aujourd’hui et approuvé par le gouvernement jeudi.

« En termes de politique budgétaire, la stabilité budgétaire est garantie l’année prochaine au niveau des principales taxes, avec un accent sur les mesures de relance économique », indique le document dans lequel le gouvernement a mis à jour ses projections macroéconomiques pour l’année en cours et les suivantes.

Après une contraction du produit intérieur brut (PIB) de 7,6% en 2020, le gouvernement s’attend à ce que l’économie progresse de 4% cette année et pointe une «reprise de la trajectoire de croissance de l’économie» avec le niveau de 2019, avant – pandémie, à surmonter en 2022.

Jeudi, lors d’une conférence de presse après l’approbation du PE par le Conseil des ministres, le ministre des Finances a déclaré que le pays était en mesure de faire face à cette crise d’une manière différente des précédentes, c’est-à-dire «sans crainte. d’austérité »et« Sans craindre de devoir augmenter les impôts pour payer les effets de la crise ».

Cette situation, a déclaré João Leão, résulte du fait que le pays a enregistré, dans l’année précédant l’installation de la pandémie, le premier excédent budgétaire de cette période démocratique, qui a créé «les conditions pour faire face à une crise de ces dimensions avec confiance et confiance. . un programme très fort pour la reprise de l’activité économique l’année prochaine ».

«Au niveau du budget de l’Etat, nous avons prédit que les dépenses liées à la relance de l’activité économique augmenteraient en termes généraux d’environ 7%. Cela signifie que le pays va s’engager dans la reprise des investissements publics et privés et ne se soucie pas de la mise en œuvre de l’austérité car il n’a pas ce besoin », a-t-il déclaré.

Le programme de stabilité (PE) 2021-2025 prévoit une croissance du PIB de 4% cette année, sous les 5,4% précédemment prévus, et de 4,9% en 2022.

En ce qui concerne le chômage, le gouvernement prédit que le taux cette année sera de 7,3%, au-dessus des 6,8% avec lesquels il a terminé 2020, mais en dessous de la prévision précédente, de 8,2%.

Le déficit des comptes publics portugais restera à 4,5% cette année, retombant à 3,2% en 2022, de sorte qu’à partir de 2023 il reviendra en dessous de 3%, revenant aux limites imposées par les règles du pacte de stabilité et de croissance (PEC) . À la fin de l’horizon, 2025, l’estimation est pour un déficit de 1,1%.

Cette année, la dette publique devrait rester à 128% du PIB, puis baisser à 123% en 2022, à 121% en 2023, à 117% en 2024 et 114% en 2025.

LT // JNM

Le contenu PE: Le gouvernement promet une stabilité budgétaire dans les principaux impôts en 2022 apparaît en premier dans Visão.