Le secrétaire général du PCP a souligné aujourd’hui que « les conditions ne sont pas réunies » pour discuter du budget de l’Etat pour 2022 et que le gouvernement a « la responsabilité directe » de penser que le budget actuel « n’est valable que pour six mois ».

S’exprimant à la fin d’une visite d’une exposition sur le centenaire de la fête – dans le cadre de la Festa do Avante de cette année! -, Jerónimo de Sousa a fait valoir que l’exécutif doit « se conformer à ce qu’il a convenu », puisque le budget de l’État pour 2021, approuvé avec le vote favorable du PCP, est toujours « en vigueur et de la part du gouvernement, il semble que ce budget n’est valable que pour six mois.

Le secrétaire général du parti a déclaré que la « hâte » du gouvernement de programmer des élections locales pour le 26 septembre « conditionnait tout » et, par conséquent, « il n’y avait aucune condition, ni n’existe, pour une discussion préalable concernant le projet de budget de l’État qui n’existe pas encore ».

Pour cette raison, le leader communiste a estimé qu’« il y a une responsabilité directe » dans la programmation des élections à la date en question, alors que le parti a fait valoir qu’elles pourraient avoir lieu en octobre.

L’exécutif dirigé par le socialiste António Costa, a rappelé Jerónimo de Sousa, s’est également « engagé sur des propositions qu’il a acceptées » lors de la discussion et de l’approbation de ce budget de l’Etat, à savoir le renforcement du Service national de santé (SNS).

« Il continue à ne pas donner de réponse et, à partir de la réalité, à partir des problèmes auxquels nous sommes confrontés… En fait, il y a une responsabilité directe du Gouvernement, qui, en ne donnant pas de réponses à des questions cruciales, naturellement, les conditions pour discuter il n’y a pas de respect de l’année 2022 quoi qu’il arrive… Ce n’est pas comme ça », a complété le secrétaire général du PCP.

La 45e Avante ! il a commencé vendredi et se poursuivra jusqu’à dimanche, à Quinta da Atalaia, à Seixal, dans le district de Setúbal. La Direction générale de la santé (DGS) a porté cette année la capacité maximale à 40 000 personnes et plusieurs activités sont revenues, comme le sport.

Les mesures édictées pour atténuer la propagation de la pandémie sont une réédition 2020, mais cette année il est nécessaire de présenter un certificat de vaccination contre le covid-19 ou un test négatif pour la présence du SARS-CoV-2 au moment de la soumission du « EP » (entrée).

L’événement politique se termine par un rassemblement à 18h00.

AFE // MSP

Le contenu OE2022 : Jerónimo dit qu’il n’y a pas de conditions de discussion et que la « responsabilité » appartient au gouvernement apparaît en premier dans Visão.