Monchique va lancer une unité mobile de sauvetage des animaux pour les urgences telles que les incendies ou toute autre «catastrophe» qui a frappé l'arrondissement à flanc de colline.

Intégrée au programme «Animal Seguro» (Safe Animal) de la municipalité, l'idée s'est développée après le dernier incendie dévastateur de 2018 qui a menacé la vie de nombreux animaux.

«Vous pensez que dans un incendie, vous pouvez laisser des animaux en liberté et ils se sauveront», explique le maire Rui André. «Mais ce n’est pas comme ça». De nombreux animaux sont morts dans l'incendie de 2018 et beaucoup avaient besoin d'une assistance vétérinaire.

Ainsi, l'unité fonctionnera dans ces situations, idéalement pour rassembler des animaux dans des zones qui semblent se trouver sur le chemin des flammes.

Le plan était l'un des nombreux présentés lors d'une visite dans l'arrondissement du ministre de l'Environnement et de l'Action pour le climat, João Pedro Matos Fernandes, cette semaine.

M. Matos Fernandes a appris comment la municipalité planifie également des campagnes de vaccination et de stérilisation pour les chats et les chiens et sensibilise les habitants au fait que les chiens ne doivent pas vivre leur vie au bout d'une chaîne.