Le gouvernement de Madère exigera une « discrimination positive » pour la région de la part du gouvernement allemand, qui a placé le Portugal sur la liste rouge des voyageurs, critiquant « l’inefficacité » du Premier ministre à affirmer que cet archipel est un territoire sûr.

« C’est une mauvaise compréhension » du gouvernement allemand, a déclaré le secrétaire au Tourisme et à la Culture à l’agence Lusa.

Eduardo Jesus a souligné qu’il n’y a aucune « raison de considérer Madère comme un tout national et dans une zone à risque d’une variante [da covid-19] que Madère n’a pas », celui détecté en Inde, Delta.

« Madère ne veut pas de traitement d’exception, elle veut une discrimination positive car elle a les conditions » pour cela, et « en ce moment elle peut le revendiquer », a souligné le responsable du gouvernement madérien.

Les autorités sanitaires allemandes ont placé vendredi le Portugal sur la « liste rouge », une décision qui prendra effet à partir de mardi et qui obligera tous les voyageurs en provenance du territoire portugais à une quarantaine de 14 jours.

« Le Portugal est classé comme une zone de variantes [do SARS-CoV-2] préoccupant dans un premier temps depuis deux semaines », a annoncé l’Institut Robert Koch, l’agence fédérale de la santé allemande, ajoutant « qu’une prolongation » de cette période « est possible ».

Mardi, la chancelière allemande Angela Merkel a critiqué l’absence de règles communes dans l’Union européenne (UE) concernant les voyages et a pris en exemple l’augmentation des infections au Portugal, une situation qui « aurait pu être évitée ».

« Nous sommes également désolés qu’il ait été nécessaire pour le Premier ministre de s’entretenir avec la chancelière Ângela Merkel pour expliquer que Lisbonne est Lisbonne et Porto est Porto et la mauvaise décision portugaise d’organiser la finale des Champions à Porto qui a ces conséquences pour tout le pays » , a affirmé le responsable madérien.

Eduardo Jesus a reproché à António Costa de ne pas avoir eu « le souvenir et l’opportunité d’expliquer à la chancelière qu’il existe une région autonome, qui est Madère, avec deux îles dont l’une ‘sans covid’ pendant de très longues semaines [Porto Santo] et un autre avec seulement 65 cas positifs ».

Le secrétaire régional a souligné que « Madère doit continuer à suivre le chemin toujours seul », bien qu’elle cherche à « impliquer tous les responsables nationaux dans ce chemin qui est nécessairement portugais ».

Selon lui, cela démontre également qu’il n’y a pas eu de communication efficace au Portugal – entre António Costa et Angela Merkel – considérant qu’il s’agissait d’une  » occasion manquée  » par le Premier ministre alors  » qu’il ne profitait de cette conversation que pour reconnaître l’erreur il a fait au Portugal la Finale des Champions ».

Le responsable régional a ajouté qu’en raison de la décision du gouvernement allemand, « des annulations se produisent » par des voyageurs en provenance de ce pays, à un moment où la région disposait de « 6 200 sièges disponibles sur des avions volant directement d’Allemagne à Madère qui partent perdre dans le prochain 14 jours ».

Le responsable a ajouté que « les entreprises ne rendent pas le voyage impossible, elles gèrent les réservations restantes pour optimiser ces mêmes fréquences », laissant la décision de voyager aux passagers et il y a des rapports de certains qui ont décidé de ne pas anticiper le retour, se soumettant puis quarantaine au retour

« C’est un impact encore une fois sur une trajectoire que nous essayions de consolider en ce début d’été et qui ne facilite en aucun cas la vie de Madère », a-t-il souligné.

Eduardo Jesus a souligné que les déclarations de la chancelière allemande mardi prévoyaient cette décision, le gouvernement régional ayant lancé le même jour une action de « communication très affirmée avec l’ambassadeur d’Allemagne au Portugal pour obtenir les informations correctes sur le gouvernement allemand. bois ».

« Nous avons fait appel à l’intervention du gouvernement de la République et, par l’intermédiaire des principaux opérateurs avec lesquels nous entretenions des relations à Madère, nous avons envoyé les mêmes informations aux responsables allemands respectifs, cherchant à empêcher que cela ne se produise », a-t-il déclaré.

À la lumière du scénario actuel, dès que la nouvelle est sortie vendredi, la région est revenue à « cette même vague d’informations » dans le but de transmettre « des informations correctes sur la véritable situation épidémiologique » à Madère.

Les dernières données publiées vendredi par la Direction régionale de la santé indiquent que Madère a enregistré neuf nouveaux cas de covid-19, 11 de plus récupérés, a 65 situations actives et cinq patients hospitalisés, aucun en unité de soins intensifs.