La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s’est engagée ce mercredi à accélérer le taux de vaccination contre le Covid-19 dans le monde, en offrant 200 millions de doses aux pays les plus pauvres d’ici mi 2022. La priorité pour Bruxelles est donc d’accélérer la vaccination de la population mondiale.

« Ma première priorité est d’accélérer la vaccination dans les pays à faible revenu. Je peux annoncer aujourd’hui que la commission ajoutera un nouveau don de plus de 200 millions de doses d’ici le milieu de l’année prochaine », a déclaré von der Leyen, dans son discours sur l’état de l’Union, qui a eu lieu ce matin.

Les 200 millions de doses promises aujourd’hui s’ajoutent aux 700 millions de doses supplémentaires que l’Union européenne (UE) a déjà livrées à environ 130 pays. C’est un engagement en faveur de la santé mondiale que le président de la Commission européenne a qualifié d’« investissement solidaire ».

« Avec moins de 1 % des doses distribuées dans le monde dans les pays en développement, l’ampleur de l’urgence est évidente. C’est l’une des grandes questions géopolitiques qui se posent aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Bruxelles investira un milliard d’euros pour développer des capacités de production de vaccins avec l’Afrique.

Devant les députés, cependant, Ursula von der Leyen a assuré que l’offre de 200 millions de doses ne compromet pas les efforts de vaccination pour arrêter le nouveau coronavirus dans l’UE. Actuellement, Bruxelles enregistre 70% de la population communautaire avec une vaccination complète, l’augmentation de ce pourcentage étant la deuxième priorité de von der Leyen.

« Nous constatons des divergences inquiétantes entre les États membres concernant les taux de vaccination et nous devons donc continuer sur notre lancée. » Ursula von der Leyen a assuré qu’il y a 100 millions de doses supplémentaires qui seront distribuées à tous les États membres dans les prochains mois.

Au total, 1,8 milliard de doses supplémentaires sont assurées, selon Bruxelles. « Ce qui est suffisant pour nous et notre quartier, et même si des vaccins de rappel sont nécessaires », a déclaré von der Leyen.

Le chef de l’exécutif communautaire a également annoncé un budget de 50 milliards jusqu’en 2027 pour la préparation et la résilience en matière de santé dans l’UE.

Ce mercredi, la présidente de la Commission européenne a prononcé son deuxième discours sur l’état de l’Union européenne, dans lequel elle a présenté les priorités pour 2022, dans des domaines tels que la santé, l’environnement, l’économie et la politique étrangère, entre autres. Ursula Von der Leyen, qui a pris ses fonctions le 1er décembre 2019, a prononcé le premier discours du genre le 16 septembre 2020.