Le projet de modification du Règlement intérieur de l’Assemblée de la République que le député a remis au parlement vise à « repositionner les articles 224 et 225. qui composent l’exécutif ».

« Ce changement est particulièrement pertinent dans le contexte actuel où le parti gouvernemental dispose de la majorité absolue à l’Assemblée de la République », se défend-il.

Rui Tavares considère qu’avec les derniers changements concernant les débats en présence du Gouvernement, « les opportunités de le questionner et de le scruter, ce que Livre considère comme ne servant pas la démocratie et le bon exercice du rôle de l’Assemblée de la République ».

Quant aux débats en présence des ministres, le représentant du Livre propose que « chaque ministre doit se présenter devant la plénière au moins une fois par session législative, pour une session de questions des députés ».

Ce débat, d’une durée maximale de deux heures, « porte sur toutes les matières relevant des domaines sous tutelle du ministre, qui, à cet effet, peut être accompagné de son équipe ministérielle ».

Livre propose également la tenue d’un débat annuel sur l’état de l’environnement, avec des questions au Gouvernement par groupes parlementaires et députés uniques, qui devrait avoir lieu « dans l’une des 10 dernières séances de la session législative ».

À ce stade, le député Rui Tavares soutient que la « crise écologique mondiale » actuelle « détermine que la sauvegarde de l’environnement doit être l’une des grandes priorités de tous les organes souverains et décisionnels, y compris naturellement l’Assemblée de la République ».

Et il considère qu’il est « essentiel de surveiller attentivement l’évolution de l’état de l’environnement et la réalisation des objectifs environnementaux dans le pays ».

Le député unique du Livre souhaite également qu’un débat « sur les questions de droits de l’homme » ait lieu trimestriellement, à chaque session législative.

Rui Tavares propose également un autre débat, avec la même fréquence, sur « les actes juridiques européens, ainsi que d’autres types d’instruments et d’initiatives ayant un impact national ou jugés pertinents par la Conférence des dirigeants ».

En juillet 2020, les bancs PSD et PS ont seuls approuvé le nouveau règlement intérieur de l’Assemblée de la République qui, parmi de nombreux changements, a mis fin au modèle de débats bihebdomadaires avec le Premier ministre en vigueur depuis 2008, le remplaçant par des débats mensuels avec le gouvernement.

FM (SMA) // JPS