Parmi les 94 incendies enregistrés aujourd’hui, le commandant national des urgences et de la protection civile a indiqué à 19h00 qu’il y avait encore quatre événements actifs importants à Carrazeda de Ansiães, Ourém, Leiria et Ancião.

Lors d’une conférence de presse au siège de l’Autorité nationale d’urgence et de protection civile (ANEPC), André Fernandes a déclaré que les incendies qui se sont déclarés jeudi à Carrazeda de Anciães et Ourém sont toujours actifs et n’étaient pas encore maîtrisés.

« En ce moment, les incendies sont hors de capacité d’extinction, nous menons des manœuvres préventives pour éviter de plus grands dommages aux logements et, surtout, à la population civile », a-t-il déclaré.

Le commandant national a expliqué que les conditions météorologiques « ne sont pas favorables à l’extinction des incendies » et que la période nocturne sera essentielle pour lutter contre l’incendie.

Selon la Protection civile, l’incendie d’Ourém, qui mérite une plus grande inquiétude, mobilise 180 véhicules, cinq aériens et 612 moyens opérationnels et a déjà entraîné une zone brûlée d’environ 1 193 hectares, sans aucune trace de données sur les habitations.

L’incendie de Carrazeda de Ansiães, avec deux fronts actifs, mobilise 274 personnels opérationnels et a déjà entraîné une zone brûlée d’environ 1 073 hectares.

Dans le bilan réalisé en fin d’après-midi, André Fernandes a également indiqué que tout au long de la journée il y a eu 17 blessés légers, dont 15 opérationnels et deux civils, et le renversement d’un véhicule de combat des pompiers de Leiria, qui a entraîné trois blessés légers blessures. .

Le plus grand nombre d’événements a été enregistré vendredi dans les districts de Porto, Aveiro et Lisbonne.

Selon le commandant national, les districts de Vila Real, Bragance, Viseu, Guarda, Castelo Branco et Santarém restent en alerte orange pour la disponibilité des forces.

À partir de 00h00 samedi, ils seront rejoints par les districts de Leiria, Coimbra et Aveiro, les autres districts du continent étant en alerte jaune.

Selon la Protection civile, l’alerte orange correspond à une situation dangereuse, avec des conditions de survenance de phénomènes inhabituels pouvant causer des dommages aux personnes et aux biens, mettant en péril leur sécurité.

André Fernandes a renforcé l’appel au bon comportement et a souligné qu’en raison de la situation météorologique, « ce sera une semaine compliquée et difficile ».

MYCA // CC