Dans la présentation du programme des festivités, le maire de Porto, Rui Moreira, a souligné qu’après deux années atypiques, en raison de la pandémie de covid-19, au cours desquelles São João a été célébré « dans l’intimité », la municipalité a tenté de préparer « un retour cela apporterait un sentiment de normalité ».

Cependant, compte tenu des contraintes causées par certains travaux en cours, comme la construction de la nouvelle ligne Rosa du métro do Porto, sur l’Avenida dos Aliados, le programme est « différent et décentralisé ».

« Nous avons décentralisé, quelqu’un qui décentralise. Décentralisons les étapes et essayons de rendre la vie différente sur chacune. Interpréter la vie de la ville en termes de ce qu’est le temps de la ville. Nous expérimentons ce que peut être, à l’avenir, la façon de profiter de la ville », a déclaré Rui Moreira.

Cette année, la scène habituelle sur l’Avenida dos Aliados sera remplacée par trois scènes : une sur la place Rossio dans les jardins du Palácio de Cristal, une autre sur le Largo Amor de Perdição (dans le quartier de Cordoaria) et enfin une sur la Praça da Casa de la musique .

Aux personnes présentes à la conférence, Rui Moreira a souligné que la « pression » sur l’Avenida dos Aliados était « très grande » et qu’en ce moment, avec les travaux du métro en cours, il n’y a « aucune condition pour faire un grand concert ».

« Les conditions de sécurité sont insuffisantes », a-t-il observé, notant que les travaux impliquent « des problèmes de mobilité » et que ce serait un « énorme danger d’y mettre des gens ».

Le 23 juin, Romana, Saul et Marante monteront sur scène au Palácio de Cristal, à 20h00. A 22h00, au Largo Amor de Perdição, les fêtards sont Toy et José Malhoa, et à 23h30, sur la place Casa da Música, c’est au tour de Chico da Tina.

À Ribeira, le feu d’artifice habituel est prévu à 00h00, et cette année, en raison des travaux sur le pont Luiz I, le feu sera lancé à partir de structures flottantes sur le fleuve Douro.

« De temps en temps, il est bon de changer. Cette année, le feu sortira du fleuve », a souligné le maire.

Et il a ajouté, « nous travaillons sur le territoire que nous avons ».

La circulation sur le pont inférieur du pont Luiz I sera interdite et sur le pont supérieur, la circulation sera coupée, et le métro fonctionnera jusqu’à 23h45 et reprendra « dès que possible ».

Les festivités de São João représentent un investissement de 630 mille euros, une somme que Rui Moreira jugeait « raisonnable pour ce qui est la fête populaire la plus importante du pays ».

Le 24 juin, le programme de la fête se poursuit, à partir de 18h00, avec le concert de l’Orchestre Symphonique Portugais, dans la Coquille Acoustique du Palácio de Cristal.

Les festivités s’étendent également aux sept unions et paroisses de la ville, où des animations et de la musique sont prévues les 17, 18, 19 et 23 juin. Le programme comprend des artistes tels que Quim Barreiros, Zé Amaro et Bandalusa.

Entre le 21 juin et le 4 juillet, les cascades traditionnelles de la communauté de São João seront exposées au marché temporaire de Bolhão, une initiative développée par Oficina Brâmica.

Les fêtes comptent également, le 2 juillet, avec les raids traditionnels de São João, qui à partir de 17h00, défileront sur la Praça da Batalha, vers la Rua de Santa Catarina, en passant par la Rua de Fernando Tomás et l’Avenida dos Aliados, se terminant à la Praça faire le général Humberto Delgado avec la présentation finale au jury.

Pendant les célébrations de São João, il y a plusieurs divertissements répartis dans toute la ville, tels que des carrousels, des autos tamponneuses et des stands de nourriture de rue sur la place Mouzinho de Albuquerque.

À partir de jeudi, ces divertissements seront également installés à Jardim do Calem et sur l’Avenida D. Carlos I. À Alameda das Fontainhas, les équipements seront disponibles à la visite à partir du 15 juin.

SPYC//LIL