L’AT a identifié l’envoi d’environ 50 000 notifications abusives pour le paiement de l’IUC, mais la situation sera rectifiée et les contribuables avertis, a déclaré le secrétaire d’État aux Affaires fiscales, António Mendonça Mendes.

« Il a été identifié par l’Administration fiscale et douanière (AT) que plus de 50 000 notifications abusives ont été émises pour le paiement d’IUC », et « si elle était abusive, elle sera naturellement rectifiée par l’AT et communiquée à tous les contribuables », a déclaré le secrétaire d’État, ajoutant que ce processus coïncidait avec les congés fiscaux.

Ainsi, les notifications destinées aux contribuables en situation régularisée – soit parce qu’ils avaient déjà payé l’IUC soit parce qu’ils bénéficiaient de la suspension du délai de paiement, au titre des congés fiscaux – seront annulées.

« J’ai eu des informations de l’Administration fiscale et douanière que ces notifications allaient naturellement être annulées », a déclaré le secrétaire d’Etat en marge d’une séance d’éclaircissement sur le programme « IVAucher » organisée par l’Ordre des experts-comptables (OCC), précisant que l’annulation interviendra pour « tous les contribuables qui se trouvent en situation de régularité, soit parce qu’ils ont déjà payé, soit parce que pendant cette période le paiement a été suspendu ».

Le nouveau régime d’exonération fiscale, qui résulte d’un amendement à la loi générale des impôts, est entré en vigueur cette année pour la première fois, après avoir déterminé, dans le cas de l’IUC, que la taxe sur les immatriculations de voitures en juillet pourrait être payée d’ici août 31 sans pénalités, comme l’indique une note publiée cet été sur le Portail des Finances.

« Compte tenu du report des délais prévu à l’article 57-A du LGT, le paiement de l’IUC pour les véhicules avec immatriculation anniversaire au mois de juillet peut être effectué jusqu’au 31 août, sans aucun ajout ni pénalité », lit-on dans ce Remarque.

A l’exception de cette situation créée par les congés fiscaux, l’IUC – également appelé « sceau de voiture » – doit être payé au cours du mois de l’anniversaire de l’immatriculation du véhicule, ce paiement étant à la charge du propriétaire, c’est-à-dire de la personne ou société qui figure dans le registre.

LT // EA

Les autorités fiscales ont envoyé 50 000 notifications IUC indues et les annuleront en premier dans Vision.