Le tribunal de la concurrence a confirmé la condamnation de Gold Energy par l'Energy Services Regulatory Authority (ERSE) à une amende de 105 000 euros, pour diverses infractions, au titre du régime du secteur de l'énergie, a été rendue publique aujourd'hui.

Selon une déclaration publiée aujourd'hui par ERSE, le «Tribunal de la concurrence, de la réglementation et de la surveillance confirme essentiellement la condamnation de Gold Energy – Comercialização de Energia, S.A., décidée par ERSE, pour des infractions punissables en vertu du régime de sanction du secteur de l'énergie. La condamnation, devenue définitive, a fixé une amende unique de 105 000 euros ».

L'enjeu est l'ouverture, en 2017, d'un procès contre Gold Energy, qui a été formellement accusé par ERSE en 2019 pour 58 cas de négligence dans le secteur de l'électricité et 61 dans le secteur du gaz.

Dans les deux secteurs, Gold Energy a été accusé de ne pas avoir envoyé en permanence une seule facture d'électricité pour le règlement final des comptes dans le délai réglementaire maximum de six semaines après la signature du nouveau contrat d'approvisionnement avec un autre fournisseur.

Gold Energy, a constaté ERSE, «a continué à présenter des factures pour les périodes de facturation au cours desquelles il n'a plus approvisionné les consommateurs concernés, en raison de ceux qui ont changé de fournisseur, qui recevaient également des factures du nouveau fournisseur pour les périodes de facturation. coïncident ».

La société a également été accusée d'être passée d'un fournisseur consommateur à la fourniture d'électricité sans son autorisation expresse et de trois cas dans lesquels il n'a pas tenu compte de la facturation qu'il a émise et a présenté le paiement des relevés de consommation d'électricité réels qui avaient été Reçu.

Ainsi, Gold Energy a été condamnée à payer une seule amende d'un montant de 110 000 euros.

La société a contesté cette condamnation devant le tribunal, car elle n'était pas d'accord avec la décision de l'ERSE concernant l'amende de 15 000 euros pour avoir changé de fournisseur pour fournir de l'électricité sans son autorisation expresse.

Or, le Tribunal de la concurrence, de la réglementation et de la surveillance, par une décision définitive et sans appel le 12 juin 2020, a confirmé la pratique de l'infraction administrative susmentionnée par Gold Energy, mais a établi une amende de 10000 euros, cinq mille de moins que celle décidée par ERSE .

En conséquence, la valeur de l'amende unique infligée était de 105 millions d'euros.

MPE // CSJ

Le contenu du Tribunal da Concorrência condamne Gold Energy à une amende de 105 milliers d'euros apparaît d'abord à Visão.