L’Association des professionnels de la police (ASPP/PSP) a annoncé aujourd’hui qu’elle organisera plusieurs manifestations dans les aéroports de Lisbonne, Porto et Faro, au cours des mois de juillet et août, pour dénoncer les problèmes qui affectent les policiers.

En jeu, selon le président de l’ASPP, dit Lusa, les bas salaires des policiers, le manque d’attractivité et le manque de candidats à la Police de Sécurité Publique, ainsi que « le manque d’information sur les impacts de la restructuration de la Police des Etrangers ». et Frontières sur le PSP ».

« Nous allons développer, durant les mois de juillet et août, dans les aéroports, un ensemble d’initiatives pour sensibiliser les touristes et la population aux problèmes qui affectent la police et qui sont structurels et sont à la base d’une grande partie de ce qui se passe .. actuellement sur PSP », a déclaré Paulo Santos.

Les manifestations aux aéroports de Lisbonne, Porto et Faro, qui passeront par des concentrations et la distribution de tracts, ont été décidées aujourd’hui lors d’une réunion du conseil d’administration de l’ASPP.

Le président du plus grand syndicat de la PSP a également déclaré que ces concentrations visaient à demander au gouvernement de modifier les grilles de rémunération et d’augmenter l’attractivité de la profession, car il n’y a pas eu de candidats à la PSP « en nombre suffisant pour pourvoir les postes vacants ». ”.

Selon Paulo Santos, le manque de candidats pour la PSP est un « problème très sérieux », avec un processus de recrutement actuellement en cours et « les effectifs sont bien en deçà de ce qui était souhaitable en raison du manque d’attractivité ».

Outre la nécessité d’augmenter les salaires des policiers, les concentrations dans les aéroports se produisent également en raison du manque d’informations sur la restructuration en cours au Service des étrangers et des frontières (SEF) et qui affectera le PSP.

« La question de la restructuration du SEF n’est pas claire. Nous voulons savoir comment le SEF va intégrer les agents du PSP au niveau du statut, qui vont perdre le droit de grève et au niveau des grilles salariales. On ne comprend pas comment un service de police va être développé par deux professionnels dont l’un a une échelle salariale plus élevée par rapport à la PSP, c’était important de le préciser », a-t-il expliqué.

Les jours où les manifestations auront lieu seront toujours décidés par l’ASPP.

Le plan de contingence des postes frontières des cinq aéroports portugais pour la période de juin à septembre 2022 concerne 168 agents PSP, qui seront désormais sous le commandement opérationnel du SEF en matière de contrôle des passagers.

Toujours dans le cadre de l’extinction du SEF, qui a été reportée jusqu’à la création de l’Agence portugaise pour la migration et l’asile, les pouvoirs de police du Service des étrangers et des frontières passeront au PSP, au GNR et à la police judiciaire.

La PSP prendra le contrôle des aéroports, les agents recevant une formation à cet effet.

CMP // ZO