« Nous sommes, dans un parc naturel, en train de perdre incommensurablement un ensemble d’habitats naturels que nous devons préserver et que nous devons réhabiliter rapidement », a déclaré João Paulo Catarino.

Le responsable s’adressait aux journalistes à Peso da Régua, district de Vila Real, après une rencontre avec les maires de la Communauté intercommunale du Douro.

« De toute évidence, il y a là-bas d’énormes dégâts d’un point de vue environnemental que nous devons surveiller », a-t-il ajouté, faisant référence à l’incendie rural qui s’est déclaré samedi dans la commune de Covilhã (district de Castelo Branco) et s’est propagé à Manteigas, Gouveia, Guarda et Celorico da Beira (district de Guarda).

Les autorités, a-t-il souligné, sont sur les lieux « en train d’essayer d’atténuer » l’impact de l’incendie : « Nous allons réduire les actions que nous allons développer ensuite, mais le gouvernement est là et il est là pour l’Institut de la conservation de la nature et des forêts. [ICNF]et il continuera d’être permanent et se poursuivra après la fin de l’incendie pour réhabiliter ce parc naturel et cette zone qui, du point de vue de la biodiversité des montagnes, est unique dans le pays.

João Paulo Catarino a souligné le « travail extraordinaire » réalisé par l’ICNF, les sapeurs forestiers et tous les agents de la protection civile, illustré par le peuplement de hêtres, unique dans le pays.

« Au moins jusqu’à 10h00, avant d’entrer dans la réunion, on avait réussi à se préserver et c’était extrêmement important de continuer ce travail », a-t-il souligné.

Le secrétaire d’État a déclaré que le « gouvernement est entièrement disponible », comme il l’a déjà exprimé lors des réunions qu’il a faites avec tous les maires qui ont brûlé des zones supérieures à 500 hectares, pour établir un processus de récupération, en commençant, par exemple, par du Fonds environnemental.

Quant à la critique de la lutte contre les incendies dans la Serra da Estrela, João Paulo Catarino a déclaré qu’il « n’entrera pas dans cette question ».

« Au final, au bon moment, cette évaluation sera faite par tous les agents. Il y a même une obligation légale de faire une évaluation des retours d’expérience, pour savoir ce qui s’est moins bien passé et ce qui s’est bien passé, et cela se fera dans cet incendie, comme cela se fait dans tous les grands incendies », a-t-il souligné.

Interrogé en outre sur un prétendu rationnement de l’eau dans la lutte contre les incendies, il a répondu: « Bien sûr que non ».

« Nous n’avons pas encore atteint ce point. Nous avons des captages, des réservoirs à travers le pays, plus proches ou plus éloignés, où les pompiers peuvent parfaitement s’approvisionner pour lutter contre les incendies », a-t-il souligné.

Débutant samedi à l’aube dans les municipalités de Covilhã et Manteigas, l’incendie de Serra da Estrela a atteint Gouveia et Guarda mercredi après-midi et est passé jeudi, en milieu de matinée, à la municipalité de Celorico da Beira.

Aujourd’hui, à 14h00, 1 652 personnels opérationnels étaient au sol, appuyés par 461 véhicules et 17 moyens aériens, selon le site Internet de l’Autorité nationale d’urgence et de protection civile.

PLI (JGA) // ROC